Suivre, indiquez votre email

mardi 8 mars 2011

SCS Maison, possible? Les TA Maison

Je ne mettrais pas de mode opératoire pour obtenir ce TA (rappel, les savons sont des tensio actifs, donc les savonnières font toutes leurs propres TA)
En effet, il faut de l'acide sulfurique ou du sulfate de sodium et les manip' nécessitent beaucoup trop de précautions pour les publier (danger)

Cependant, il me semble important de clarifier les choses et de les comprendre
Le SCS (SLS même numéro CAS ou autres TA chimiques) sont faits à partir de sulfate de sodium (NAOH + acide sulfurique donne ce sulfate de sodium).

On ne procède pas à partir d'huiles qui ont subi une sulfonation (exp connu ricin sulfaté, résulte du mélange d'acide sulfurique et de cette huile)

Pourquoi à mon sens ne pas publier de recette? La réalisation de ce produit nécessite des manipulations dangereuses (plus que lors de la simple saponification), bien sûr ça peut-être réalisé par des personnes qui ont des notions de chimie (pour déterminer la quantité de chaque réactif) mais je n'engagerai pas ma responsabilité sur ce sujet.

Outre le danger, le SCS est un produit chimique irritant (moi je ne le tolère pas, aussi bien celui du commerce que celu que j'ai réalisé pour tests)
Ma démarche étant de rester le plus possible dans le naturel, je préfère y trouver des alternatives...
Nous faisons régulièrement nos tensio actifs maison (savon = TA anionique), pour obtenir une meilleure mousse, le choix des huiles est déterminant (coco, moutarde, babassu etc...) et un très fort sugraissage (50%), l'ajout éventuel de sucre

Le cheveux n'en est pas graissé et le cuir chevelu n'est pas agressé !
L'ajout de certains actifs et huiles essentielles permet de faire des shampooings barre sans avoir à utiliser de vinaigre et en ayant une mousse aussi satisfaisante que ces produits moins naturels

Enduite il faut savoir pour celles qui utilisent les après shampooing qu'un ph basique (d'un savon) permet au cheveux de mieux absorber cette après shampooing et ses actifs, c'est ce dernier qu'il faut acidifier pour resserrer les écailles du cheveux ;)

13 commentaires:

  1. Célimène, merci beaucoup pour cet article extrêmement intéressant.

    J'avais remarqué que le choix des huiles et l'ajout de sucre améliorait le pouvoir moussant d'un savon.

    Par contre j'ai remarqué que plus je surgraisse un savon et moins il mousse. Peut-être y a t-il eu une erreur de ma part, surtout que j'avais utilisé le calculateur Soap Calc qui ne prend pas en compte dans les caractéristiques le surgraissage au-delà de 5 % dans un savon.

    Je pense qu'un savon surgraissé à 50 % nécessite une forte proportion de beurre comme celui de cacao si on ne veut pas prendre le risque d'avoir un savon mou. Ai-je raison ?

    J'espère qu'un jour tu publieras un savon shampoing efficace surgraissé à 50 %. Peut-être y a t-il une recette sur ton blog que je n'ai pas fini de lire.

    Oui, extrêmement intéressant ton dernier paragraphe qui me fait penser au procédé des teintures chimiques.

    RépondreSupprimer
  2. Essaye avec Mendrulandia, un calculateur en français qui prends en compte les ajouts
    Il y a pas mal de coco dans mon shampooing, moutarde, après pour celles qui veulent mettre moins de "beurres" ya l'option cire d'abeille ;)
    Je n'ai pas encore mis de recette, suis beaucoup plus dans des tests et recherches donc ça prend du temps que je ne consacre pas à la publication sur le blog. J'essaie de rattraper le retard mais il y a du boulot ! lol

    RépondreSupprimer
  3. "Oui, extrêmement intéressant ton dernier paragraphe qui me fait penser au procédé des teintures chimiques." C'est effectivement le cas, c'est un procédé régulièrement employé... Et comme j'aime mettre un après shampooing, ça me convient très bien :)

    RépondreSupprimer
  4. Célimène, merci beaucoup pour ta réponse !

    Oui, Irène du blog Akimiti, m'a fait connaître le calculateur Mendrulandia qui lui tient compte du surgraissage dans les caractéristiques.

    Il va falloir que je teste lavage des cheveux au savon et ensuite application d'un après-shampoing car ça me semble très intéressant.

    RépondreSupprimer
  5. Mais ne teste pas un savon à la formule habituelle, surgraisse davantage, ajoute éventuellement du btms etc...

    RépondreSupprimer
  6. Si tu peux m'éclairer sur les alternatives au SCS pour faire les shampooing solides, ce serait super gentil de ta part !

    Coccinelle

    RépondreSupprimer
  7. "le choix des huiles est déterminant (coco, moutarde, babassu etc...) et un très fort sugraissage (50%), l'ajout éventuel de sucre"
    Les TA naturels, c'est encore en phase de test même si je suis pr gde part satisfaite du résultat. Je posterai tout ça prochainement !

    RépondreSupprimer
  8. J'ai également abandonné l'idée pour des raisons bêtement économiques.
    Ce qui fonctionne le mieux c'est du H2SO4 10N et le prix est prohibitif. Sans compter qu'au Canada, il faut une certification en Transport de Matières dangereuses pour que certains fournisseurs acceptent de livrer! Donc pas accessible pour la majorité.

    Et puis en plus, tu dis que c'est irritant....quoique je vais quand même tester la semaine prochaine (vais quand même pas gaspiller ;-).

    Par contre le Babassu + sucre, ça fonctionne bien.

    RépondreSupprimer
  9. Oui, trouver les produits (que le commercçant ait le droit de les vendre ou de les livrer) reste le plus difficile. Depuis peu, même l'alcool à 90 devient très difficile à se procurer en pharma ! :/

    Quand tu dis babassu + sucre ... en savon ou les mousses des fournisseurs cosméto?

    RépondreSupprimer
  10. En savon, 100% babassu et sirop de maïs. Je l'ai intégré à des gels moussants avec du decyl glucoside et de l'eau distillée.
    Le plus difficile, c'est de le moudre très finement :-)

    RépondreSupprimer
  11. ah, j'ai justement depuis peu l'incontournable babassu, je n'ai pas encore eu le temps de tester (ça ne saurait tarder). Merci de cette indication ;)

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour,

    Je cherche justement la recette pour faire un shampoing maison aux TA maison. J'en ai rélisé un à l'olivate de sodium maison (non surgaraissé et sans sucre) couplé a des noix de lavage mais le résultat n'est pas probant ! les chveux sont souple et légers mais reste graisseux. Comment faites vous pour coupler bbassu, moutarde (huile?) etc ? en vous remerciant.

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour,
    tout dépend du type de cheveux, certains ont besoin de surgraisser quand d'autres n'en ont pas besoin, ou au contraire sous graissent leurs savon/shampooing
    Avec un savon à l'huile d'olive uniquement, c'est normal que ce soit un peu poisseux.
    Il faut tenir compte du type de cheveux (gras/secs) et de la régularité des shampooings, plus on les espace plus il doit être détergent (avec coco par exemple).
    Les TA maison sont des savons, je te conseille mendrulandia pour calculer une recette.
    C'est bien l'huile de moutarde, j'emploie différentes huiles comme pr les savons traditionnels mais je choisis des huiles pr la mousse et d'autres très adaptées pr les cheveux, ensuite je mets plusieurs ajouts (rhassoul, jaune d'oeuf, soie, pivoine ou autres plantes, he etc)

    RépondreSupprimer