Suivre, indiquez votre email

jeudi 10 mars 2011

Les Emuls du Commerce / Faire soi même

J'ai eu pas mal de questions sur différents émulsifiants du commerce...
Les pas à pas avec photo vont suivre prochainement

Cire émulsifiante N1 --> nom INCI : Cetearyl alcohol and polysorbate 60
un mélange d'alcool cétéarylque et de polysorbate 60 qu'on peut remplacer par du polysorbate 80

Cire émulsifiante N2
--> nom INCI : Cetearyl wheat straw glycosides (and) cetearyl alcohol
estérifier de l'alcool cetearylique avec de l'acide cetearilique et du sucre ou amidon

Cire émulsifiante N3 --> nom INCI : Glyceryl stearate, Potassium stearate
esterifier acide stéarique avec du glycerol (=glycérine)
saponifier d'autre part de l'acide stearique avec de la potasse
Mélanger le "savon" et l'ester d'acide stearique

Olivem --> nom INCI : Cetearyl olivate, Sorbitan olivate
esterifier de l'huile d'olive avec de l'alcool cetearylique
esterifier d'autre part l'huile d'olive avec du sorbitol (sorbitol = glucitol est un polyol comme la glycérine)
Mélanger les deux produits

Cire émulsifiante olive douceur
--> nom INCI : Potassium olivoyl hydrolyzed wheat protein, cetearyl alcohol, glyceryl oleate, glyceryl stearate, potassium hydroxide
olive saponifiée avec potasse
alcool cetearylique
olive estérifiée avec glycerine
acide stearique esterifié avec glycérine
KOH

Cire émulsifiante olive protection --> nom INCI : Sorbitan olivate
ester de l'huile d'olive avec du sorbitol

Emulsifian MF --> nom INCI : Sodium stearoyl lactylate
sel sodique d'acide stearique et d'acide lactique = savon à la soude d'acide stearique + acide lactique


Emulsifian VE --> nom INCI : Glyceryl stearate
ester de l'acide stéarique avec du glycérol (glycérine, elle porte plusieurs fonctions alcool)

Gélisucre
--> nom INCI : Glycerin*, Prunus Amygdalus Dulcis* (Sweet Almond) oil, Sucrose laurate, Citrus Aurantium Dulcis (Orange) fruit water*
Glycérine végétale> 50%,
huile d’amande douce,
ester de sucre issu du sucre de betterave, sucre qu'on utilise en cuisine et acide laurique (extrait de l'huile de coco) 6%
eau de fruit d’orange

Ester de sucre --> nom INCI : Sucrose stearate
estérifier l'acide stéarique avec de l'éthanol (alcool à 90) et du sucre

Ceralan --> nom INCI : Polyglyceryl-3 Beeswax
C'est de la cire d'abeille estérifiée
utiliser le procédé indiqué :
faire fondre un volume de cire d'abeille
lorsque celle -ci est fondu, couvrir du double de glycérine et ajouter du vinaigre ou acide citrique, chauffer au bain-marie en mélangeant




Voilà un ptit récap de ceux qu'on trouve sur AZ
Il y en a d'autres, on s'en invente, j'en ai fait avec de nombreuses huiles
et comme alcool : glycérine, éthanol, méthanol, isopropanol (ce dernier n'est à mon avis pas un produit qu'il fat utiliser couramment ! )...
On peut s'amuser à estérifier un mélange d'huile
à faire une trans-estérification : estérifier un ester.
Bref ça se décline énormément !

Ce qu'il faut retenir :
Mettre l'alcool en excès parce qu'il est plus facile à éliminer. Un des réactifs doit être en excès pour que l'autre réactif réagisse complètement.. On n'a pas besoin pour les tambouilles maison d'être ultra précis ds les quantités, ds le doute concernant les proportions, rajouter de l'alcool, celui ci devant être en excès, il n'y a pas de limite ;)

acidifier le mélange : pareil pas de quantité exacte. Plus on acidifie (il est généralement utilisé de l'acide sulfurique mais pr les tambouilles maison à déconseiller) plus vite on obtiendra notre ester
une pincée d'acide citrique (on peut le diluer au préalable ds un peu d'alcool) ou un peu de vinaigre...

Les huiles solides ou cires sont les plus faciles dans la mesure ou il suffit de refroidir pour que l'ester se solidifie, on élimine plus facilement l'eau qui est un produit de l'estérification (dans le cas d'huiles et esters liquides, chauffer jusqu'à évaporer l'eau)

Pour les esters de sucre prendre plus de temps et chauffer moins fort (utiliser de l'amidon ou du sucre glace)

Plus vous chauffez fort, plus vite aura lieu la réaction
Mais si vous chauffez moins fort, ça fonctionne, mais c'est un peu plus long !

Les esters donnent aussi des fragrances et arômes (comme celui d'acide salicylique dont j'ai fait un article)

40 commentaires:

  1. Ouf ! grâce a toi je vais pouvoir faire des TP de chimie tout en sauvant mon porte monnaie ! m'en vais "potasser" tout ça que ça rentre bien ! un grand merci

    RépondreSupprimer
  2. Beh c'est tout simple, suffit d'en mettre un en pratique et les autres se feront sans la moindre hésitation ;)

    RépondreSupprimer
  3. Si je comprends bien, on peut se faire une espèce de céralan en mettant de la cire saponifiée avec de l'alcool en excès puis en ajoutant du vinaigre.
    Le précipité obtenu sera notre succédanée de céralan.
    J'suis nulle j'ai rien compris ou c'est à peu près ça ?

    RépondreSupprimer
  4. J'édite le post pour te répondre, ça servira à d'autres ;)

    RépondreSupprimer
  5. Merci, en effet, je n'avais pas tout compris ! lol

    RépondreSupprimer
  6. C'est très simple, suffit de trouver un peu de tps et de se lancer !

    RépondreSupprimer
  7. Oh la la Célimène, je sens que je vais dévorer tous tes posts et que je n'ai pas fini de me lancer dans des expérimentations. Vraiment merci de nous donner le fruit de tes recherches et les pazapas super utiles.
    Allez, et puis mets vite de l'ordre dans tes affaires pour retrouver ton appareil photo et nous faire baver devant tes tambouilles ;)
    Je continue mes lectures.

    RépondreSupprimer
  8. Merci de ton intérêt !
    Figure toi que j'ai retrouvé mon appareil photo (ça devient bon, reste à mettre la main sur le câble ! LOL)

    RépondreSupprimer
  9. ah trop bien copine, allez continue de chercher :)
    encore merci de nous faire partager tes expériences
    bisous ma belle

    RépondreSupprimer
  10. lol,
    j'ai déjà pris des photos, c'est déjà pas mal !:p
    Merci, moi j'ai hâte de voir les belles émulsions que tu vas réaliser avec tes 3 esters de cire d'abeille !
    bises

    RépondreSupprimer
  11. J'ai vu que tu utilises l'huile de moutarde (je ne retrouve plus où ni pourquoi ... snif !) tu la trouves où ?

    Et le sorbitan, on se le procure comment ?

    Pourrais-tu faire un pas à pas pour l'olive douceur pour la "es lettres" que je suis - donc pas de connaissances en chimie autres qu'autodidacte ! Merci d'avance !

    Coccinelle

    RépondreSupprimer
  12. L'huile de moutarde, pour la mousse ! Il y a un producteur bio allemand qui en propose ; si tu es vraiment intéressée je dois pouvoir retrouver le lien
    Une grande partie de mes ingrédients viennent de commandes passées en pharma.
    J'essaierai de faire un pas à pas pr chacun des émlsifiants

    RépondreSupprimer
  13. coucou !
    pour l'olivem, faut il ajouter de l'acool a 90 en + de l'alcool cetearylique?
    et aussi avec le sorbitol? merci !

    RépondreSupprimer
  14. Bjr,
    non il n'y a pas lieu d'ajouter de l'alcool à 90 (éthanol), si tu en ajoutais, tu obtiendrais quand même des esters mais pas celui "de la version originale), pas le même INCI, pas les mêmes caractéristiques...

    RépondreSupprimer
  15. merci ! reste plus qu'a degoter du sorbitol... et a tester le ceralan maison que j'ai fais selon ta recette ! une mine d'or ton blog !

    RépondreSupprimer
  16. Merci bcp Hirokanji !
    pr le céralan, coco (lien à droite sur le blog ou ici en commentaire la cosmétodecoco) a publié ses essais ;)

    RépondreSupprimer
  17. Alors, rassure toi : j'ai presque tout compris !
    Sauf que je voudrais savoir la différence entre alcool et acide cétéarylique. Parce que j'avais acheté alcool ... sans trop savoir quoi en faire exactement (probablement résoudre des problèmes de textures). Et l'acide, on le trouve où ou comment ?

    Exemple de la n°2 ; qu'est ce qui doit être en excès : l'alcool ? ou le sucre ? Si j'ai bien compris (et si je me souviens j'avais appris ça en primaire ou pas loin avec la digestion), l'amidon, c'est un sucre ...?

    Lorsque tu dis "estérifier ceci avec cela ... il me manque la 3ème composante le catalyseur (vinaigre ? sucre ? alcool ? glycérine ?
    Donc l'olivem c'est la somme de deux estérifications, c'est ça ?

    Pour l'olive douceur, 1 "savon", alcool cétéarylique, deux esters et de la soude, tout ça mélangé ? Et on met comment et combien de soude (KOH) ?

    Pour l'ester de sucre, pareil : on doit mettre quoi en excès ?

    Voilà, j'ai en gros compris le principe ; maintenant, faudra l'assimiler ... Mais je pense que tout le monde est à ce point là, alors ...

    C'est pas fini de me tracasser, cette différence entre alcool et acide cétéarylique. J'avais posé la question sur Céphée (ou une question du genre) il y a au moins un an ...

    Je me doute que ça fait pas mal de questions. Mais quand j'aurai tout compris, j'essaierai de rédiger un pazapa, pour voir si c'est ça. Pas demain; J'aurai pas le temps avant quelques jours mais je trouve que c'est pas une mauvaise idée d'exercice.

    Bon, je me calme et j'arrête de squatter tout ton blog ...
    A plus !

    Cocc'

    RépondreSupprimer
  18. Oh cocci tu en as des questions ! ;)
    j'ai vu qu'au fur et à mesure, tu trouvais certaines réponses

    Alors ds le désordre :
    Je répète plusieurs fois que c'est l'alcool qu'il faut mettre en excès, le catalyseur est un acide (l'acide sulfurique étant un acide fort, c'est celui généralement employé) nous utiliserons l'acide citrique ou le vinaigre...

    Pour la quantité de soude NaOH (KOH c'est la potasse, il y a des calculateurs, selon la quantité à saponifier et l'indice de sap)

    Certains émuls sont le mélange de différents ingrédients comme l'olive douceur ou le géliscure par exp et ne sont pas uniquement composés d'un ester.

    Pour la différence entre alcool et acide on entre ds des notions de chimie mais basiquement un alcool s'ecrit sous la forme R-OH quand un acide carboxylique s'écrit R-COOH ...

    RépondreSupprimer
  19. Merci ! Mais bon, ce qu'on trouve généralement chez nos fournisseurs c'est l'alcool cétéarylique, mais à un moment tu dis qu'il faut de l'acide cétarylique, où on le trouve, lui ?
    Ma question c'était pas tellement sur le plan chimique (je suis pas enquiquineuse à ce point pour vouloir tous tes cours de chimie depuis le début ... quoi que ... lol) mais plutôt sur le plan de l'utilisation.

    C.

    RépondreSupprimer
  20. "ce qu'on trouve généralement chez nos fournisseurs c'est l'alcool cétéarylique, mais à un moment tu dis qu'il faut de l'acide cétarylique"
    j'ai dû faire une faute de frappe s'il est écrit cétarylique il s'agit bien sûr de l'alcool cétéarylique, il y a également l'alcool cétylique ...

    RépondreSupprimer
  21. Salut Célimène! Je voudrait te poser une petite question sur le gélisucre. Serait-il possible de changer le sucrose laurate pour un ester de sucre fait maison avec de l'huile de coco à la place de l'acide stéarique, et avoir plus ou moins les mêmes caracteristiques? (je sais bien qu'il ne serait pas pareille). Surtout parce que je ne peut pas avoir facilement de l'acide laurique tout seul... Ou bien utiliiser de l'huile de palme.
    Je voudrais essayer faire le gélisucre maison pour un gel de rasage pour mon copain, car il aime bien la texture des gels plutôt que les mousses ou les savons. Un gel gras qui facilite le glissement du rasoir, tu sais ce que je veux dire...
    Bon, si l'on peut faire dit-moi ;)
    (Ouf! Il semblerait que mon français est parti pour une petite promenade... :( )

    RépondreSupprimer
  22. Salut Maria, ton français est toujours excellent ! ;)
    On peut faire ça, effectivement ce sera légèrement différent.
    Je vais mettre une recette très bientôt ;)

    RépondreSupprimer
  23. Merciiiiiiiii! Je crois que ce serait une bonne alternative, au moins pour les essais et tambouilles.

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour Célimène, et merci pour tes articles ! on a envie de tout tenter, tellement ça parait simple, ainsi expliqué.
    Une 'tite question cependant : pour le céralan, tu parles d'ajouter vinaigre ou acide citrique, mais en quelle quantité ? Merci encore!
    Hollyelea

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour Hollyelea !
    Merci pour ton commentaire ! Je confirme que c'est très simple. Tu peux aller voir le ceralan maison de coco (len de la "cosméto de coco)à droite du blog...

    Pour le vinaigre (ou solution d'acide citrique), comme j'ai dit dans d'autres commentaires ... la quantité n'est pas déterminante !
    L'acidité du milieu accelère la réaction (plus c'est acide, plus vite ça va) mais l'acide ne rentre pas ds le bilan de réaction : l'acide qu'on met se retrouve ds le liquides qu'on jette, ds la quantité où on l'avait introduit.

    tu peux donc mettre une cas (et plus) de vinaigre, il ne sera pas ds le céralan et on le jette.

    Tiens moi au courant de tes tests mais il ne faut pas appréhender, ça marche très bien même avec des qttés approm*ximatives !
    bises

    RépondreSupprimer
  26. Encore moi, je suis prise d'une frénésie "émusifiante" après le ceralan, abeille emuls et palmarachide emuls, je m'attaque à l'olivem (que j'achète d'habitude chez AZ).

    Donc si j'ai bien compris, la procédure d'un côté huile d'olive + vinaigre puis ensuite alcool cetearylique en excès.

    Puis de l'autre côté huile d'olive + vinaigre + glycérine.

    Au niveau temps de chauffe c'est une heure en tout pour chaque prépa, la première B-M fort la seconde plus doucement le B-M.

    J'ai bien compris ?

    Par contre, j'ai du xylitol en stock cela pourrait aller à la place de la glycérine, non ?

    RépondreSupprimer
  27. Une dernière question et j'arrête pour ce soir, promis ;-)

    Le céralan quand on le fait il y a deux phases une solide (le céralan) et une liquide, la phase liquide est entièrement à jeter ?

    Merci d'avance

    RépondreSupprimer
  28. L'olivem c'est sorbitol, pas glycérine... tu peux essayer avec le xylitol

    Par contre pr la chauffe, on commence par faire fondre ce qui doit l'être avant d'ajouter le reste (ici c'est l'alcool cetearylique). Mais ds le cas présent on peut tt mettre à chauffer en même temps (cette précaution sert ds d'autres cas à faciliter le mélange et éviter que l'alcool ne s'évaport avant réaction)

    RépondreSupprimer
  29. Merci de ces précisions j'ai donc opté pour un "one pot" par contre la réaction à l'air d'être assez longue.

    Cela chauffe au B-M actuellement, je te donnerai des nouvelles de la suite.

    RépondreSupprimer
  30. Oui l'olivem n'est pas le plus rapide à faire !
    Mais ça vaut le coup ;) J'ai en général un retour positif en comparaison des équivalents du commerce...

    Bonnes expérimentations ;)

    RépondreSupprimer
  31. Voilà il est fini, je n'avais rien pour le stocker ou le mouler, je l'ai découpé petits cubes et y mis dans un bocal "bonne Mama."

    J'ai obtenu un résultat qui ressemble à celui de Colchique, un baume d'une jolie couleur jaune.

    Pas peu fière du résultat, même si j'ai été sceptique au départ devant le liquide obtenu puis après la phase de refroidissement j'ai vu la séparation nettement, j'ai éliminé l'eau
    et laisser solidifier totalement l'autre phase.
    J'avais vu large en quantité j'ai récupérer 145g de mon olivem maison.

    Je teste pour une crème visage lundi.

    Merci pour la recette et les informations Célimène :-) :-)

    RépondreSupprimer
  32. Bonjour Célimène, juste un petite question je trouve que mon "olivem maison" sent encore un peu le vinaigre blanc. Je l'ai pas encore essayer dans une recette.

    Penses-tu qu'il faudrait le refaire chauffer un peu ou bien simplement l'aérer ?

    Merci beaucoup, bon week-end

    RépondreSupprimer
  33. Bonjour Célimène,

    Merci beaucoup pour ces infos, je trouve ça très original de fabriquer ces émulsifiants. J'ai testé le Céralan et maintenant j'aimerais bien essayer l'olive protection mais j'ai des petites questions :
    - ou achètes-tu le sorbitol ?
    - Concrètement on fait comment : on fait chauffer de l'huile d'olive avec du sorbitol en excès et un peu de vinaigre c'est ça ? Et on chauffe combien de temps ? Je suis pas sure d'avoir tout compris, je voudrais pas faire de bêtise.

    RépondreSupprimer
  34. hello célimène, pour l'olivem ,si j'ai bien compris la marche à suivre :je fais chauffer au bm l'huile d'olive avec l'alcool cetearylique et du vinaigre
    idem avec l'hv d'olive et le sorbitol et vinaigre et je mélange le précipité des deux ! c'est ça ?

    RépondreSupprimer
  35. une autre question s'il te plait célimène pour l'olivem par exemple combien d'alcool ceéarylique et de sorbitol il faut pour 50 g d'huile d'olive ?

    RépondreSupprimer
  36. le sorbitol se trouve en pharmacie
    50g de sorbitol pr 25 d'huile d'olive (pareil pr alc. cétéarylique)

    pr le procédé : "Par contre pr la chauffe, on commence par faire fondre ce qui doit l'être avant d'ajouter le reste (ici c'est l'alcool cetearylique). Mais ds le cas présent on peut tt mettre à chauffer en même temps (cette précaution sert ds d'autres cas à faciliter le mélange et éviter que l'alcool ne s'évapore avant réaction)"
    pr le tps de chauffe il faut savoir que plus on chauffe mieux c'est et on se rend compte du changement de texture, on sait alors quand il faut arrêter. Mieux vaut chauffer trop que pas assez, au minimum 1/2h

    RépondreSupprimer
  37. Bonjour, J'adore ton blog il bourré d'info incroyable, je te félicites.... Est-il possible
    d'avoir pour les emuls la marche à suivre avec les quantités car j'aimerais faire la cire olive protection ainsi que les autres emuls...
    Merci beaucoup bravo pour ton blog.
    Bonne journée
    Ingrid

    RépondreSupprimer
  38. Bonjour Célimène, encore une question d'Emmanuelle à la Réunion ! Ca fait un moment que je cherche a faire du gelisucre sur le net mais je ne trouve quasiment pas d'info. Comme tu as publié la composition en 2011 je voulais savoir si tu avais pu le réalisé et si oui à quelles proportions car j'ai vu que chez colchique et avec ses proportions, elle n'obtenait pas quelque chose de très satisfaisant.
    Merci de ta réponse

    RépondreSupprimer
  39. il y a pas mal de tests ici :
    http://tambouilleusesetco.leforum.eu/t2466-Des-emulsifiants-maison-en-veux-tu-en-voila.htm?q=#p40642

    RépondreSupprimer