Suivre, indiquez votre email

mardi 22 mars 2011

Savon de Marseille Artisanal


L'appellation savon de Marseille qualifie la méthode de préparation avec des étapes que nous allons détailler.
Au début, ce savon était fait d'huile d'olive... Actuellement, on rajoute de l'huile de coco, palme, ou suif. Les ajouts et huiles sont reglementés mais ce qui fait l'appellation tient surtout de ces étapes de fabrication

J'ai voulu un savon brut, à l'huile d'olive uniquement
On prépare une solution de soude (eau +soude = 28% du poids total)


1) Empatage/Cuisson


Ds un faitout en inox, on verse simultanément l'huile et la soude, on ajoute un peu de savon de Marseille qui servira d'émulsifiant.
On cuit en mélangeant (120°C) régulièrement pour favoriser la saponification)
Lorsque la pâte s'épaissit, on ajoute une solution de soude ( sous graissage à 2%)
Ceci permet de s'assurer que toutes les molécules de savon seront formées.

2) Relargage/Délipidation

On lave pendant plusieurs heures la pâte avec une solution saturée en sel (360g/L d'eau).
Le savon n'étant pas soluble ds l'eau salée, il précipite. Les impuretés, la soude en excès et la glycérine se trouvent séparés du "savon".
Le précipité m'évoque des grains de couscous agglomérés

3) Liquidation/Lavage
On laisse le savon reposer puis on effectue plusieurs rinçages à l'eau claire

On peut s'aider d'un écumoire pour récupérer le savon lors de étapes 2 et 3

J'ai moulé un savon sans ajout, il a un visuel très brut (du fait "des grains de couscous", il n'est pas lisse)

Une autre partie à été chauffé pour une pâte plus fluide avec ajout d'he de litsee et de citron bio, pour un parfum très frais

Le premier a durci très vite et était "démoulable" en une heure
Le second a attendu une demie journée avant démoulage et coupe et doit encore sécher

Le savon me semble plus dur et plus lourd (pour un même volume) qu'un savon de castille que j'ai testé avant (100% olive également mais avec surgraissage et glycérine qui n'a pas été extraite).

Une partie du savon brut servira pour des tests d'émulsifiants en association avec des esters...

L'esthétique du savon n'est pas travaillée puisqu'il servira pour la lessive ou comme émulsifiant...

25 commentaires:

  1. ...si on veut utiliser son savon de Castille, il faudrait enlever la glycérine? comment faire ?

    RépondreSupprimer
  2. si on veut utiliser le castille comme émulsifiant? Si c'est bien ça ta question, avec la chauffe, il sera mélangé au reste et l'étape du relargage lui fera subir le même sort, la glycérine sera ds la solution salée et le précipité ne sera formé que de savon d'huile d'olive.

    RépondreSupprimer
  3. Je crois que c'est dommage enlever la glycérine du savon, mais... Bon, j'ai une petite doute, D'abord tu dis qu'il faut mettre ensemble l'huile et la soude, et après ajouter une solution de soude, donc, combien de soude? Ou il faut enlever une partie de la soude total pour faire la solution liquide? Je suis totalement perdue...
    Merci de toute façon ;)

    RépondreSupprimer
  4. Pour la glycérine, je pense comme toi si c'est un savon pour la peau, mais pour le linge, c'est mieux sans glycérine. Pour un émulsifiant aussi, sachant que bcp rajoutent de la glycérine ds leurs recettes

    Pour la soude au début, je mets avec les huiles la quantité de soude pr surgraissage à 0%
    Ensuite j'ajoute pour un sous graissage à 2%

    RépondreSupprimer
  5. Quelle patience ! réaliser un savon selon la méthode à froid prend déjà du temps, mais là avec des heures de rinçage ! Bravo ! où est encore passé ton appareil photo ? ou le câble ? ;) je voulais voir à quoi il ressemble ton petit marseillais.
    Dis moi, crois tu que ça n'aurait pas fonctionné si tu n'avais pas incorporer du savon pour émulsionner ?
    Tu penses qu'un savon sans glycérine donnera un meilleur émulsifiant ?
    Allez j'arrête avec mes questions !

    RépondreSupprimer
  6. dis donc tu a bien bossé, quelle patience pour faire ça! lol

    RépondreSupprimer
  7. ah ben j'en ai fabriqué un avec une amie la semaine dernière dans la même optique (lessive + émulsifiant). Par contre, j'ai beaucoup de mal à faire s'agglomérer les "grains de couscous" et je n'ai pas encore osé le démouler. Tu as fait quelque chose pour qu'ils s'agglomèrent ?
    PS : j'ai testé ta recette de céralan maison et c'est fabuleux à utiliser :). Bravo !!!

    RépondreSupprimer
  8. Lolitarose :

    "où est encore passé ton appareil photo ? ou le câble ? ;) je voulais voir à quoi il ressemble ton petit marseillais." lol, là j'ai l'appareil, le cable pr le branche au pc, mais ... pfff j'ai égaré le chargeur et la batterie est à plat.
    J'aurais bien aimé le trouver parce que je n'ai fait que 200g d'huile (patiente mais pas top! ;) )du coup si je teste avant de photographier, il ne me restera plus rien, dc je me retiens (j'ai testé les chutes qd même)

    pour le savon/émuls, je pense que ça aurait fonctionné sans mais aurait pris plus de temps. je pense d'ailleurs que cet usage vient du fait que nos ancêtres n'avaient pas de mixeur !
    Bon pour une fois je voulais suivre un procédé à la lettre ! :D

    Quant à la glycérine, comme on en rajoute svt ds nos tambouilles, au moins au aurait le dosage précis (puisqu'il est difficile de connaitre celui de nos émulsifiant saponifiés).
    Pour la différence qu'elle "apporterait" aux savons/émuls, justement je vais pouvoir faire la comparaison.

    Merci Misskitty, oui c'est looong, mais faut pas se éprendre, suis rarement très patiente !

    Mari-morgane, merci, je suis contente que le cérlan t'ait plu !
    pr le savon, j'ai simplement moulé en tassant, Mais je les avais bien égouttés... Tu as chauffé après l'étape couscous? parce que la partie que j'ai chauffée à été plus longue à démouler, mais relativement rapide quand même. elle semble moins seche cependant !

    RépondreSupprimer
  9. non, je n'ai pas chauffé la pâte après, directement dans un moule. J'ai essayer de bien tassé mais ce n'est pas terrible. Je pense qu'aggloméré ou non, je vais le démouler. Au pire, il sera rapé par avance pour émulsifier ce sera mieux. Je compte réessayer le procédé marseille sur un savon 100% coco très bientôt. Qui sait, peut-être que je m'améliorerai...

    RépondreSupprimer
  10. bizarre, j'espère qu'il sra très beau ! Apres rapé c'est tres bien aussi. tiens on auait dû garder "grains de couscous" sans agglomérer, pour émulsifiant ou paillette lessive, c'était pas si mal ! ;)
    Ton savon aussi est crème clair??

    100% coco, tiens ça peut valoir le coup d'essayer, pour comparer au 100% coco autre procédé, puisque le marseille olive est tout à fait différent du castille !

    RépondreSupprimer
  11. Coucou Celimène
    Comme dit chez Colchique, j'ai mon émulsifiant à base d'hv de soja
    j'en suis très contente, j'ai essayé de mettre les photos cchez Colchique et n'y comprend rien!!!
    Je tiens à te remercier très vivement pour toutes tes cogitations que je mets en pratique
    Merci beaucoup

    RépondreSupprimer
  12. coucou !
    Ton émulsifiant, c'est l'huile vierge de soja estérifiée (quel alcool?), lui as tu associé une huile solide ou cire?

    zut, j'espère que tu trouveras la solution pr les photos (là suis vraiment nulle et ne saurait te conseiller).

    Il n'y a vraiment pas de quoi, lire vos essais intéressants -l'émulation à laquelle chacun de vous participe- est amplement suffisant.
    J'y prends tout autant plaisir alors si des remerciements sont à adresser, ils sont réciproques!

    RépondreSupprimer
  13. Célimène
    J'ai utilisé de l'huile de soja normale à laquelle j'ai ajouté cire d'abeille et VE, et avec vinaigre bio, et ensuite alcool à 90 comme tu as dit
    j'ai un émulsifiant très jaune et en grains qui donne quasi sans fouetter
    une crème très blanche, entre crème fraiche et danette
    La formulation de la crème est à minima(huile, eau, émul maison) en test
    Je vais aller profiter du soleil maintenant
    Merci

    RépondreSupprimer
  14. Célimène, j'aimerai vraiment connaître si tu testes, tes impressions entre un émulsifiant fait avec un savon glycériné et un savon non glycériné.

    Il m'arrive de rajouter de la glycérine dans mes savons, car je trouve qu'elle améliore le pouvoir moussant et le confort de la peau.

    J'aurais tendance à penser mais peut-être que je me trompe, que c'est le surgraissage qui est à éviter si on veut transformer un savon en émulsifiant.

    RépondreSupprimer
  15. oh ce doit être un bel émulsifiant mlk !!

    Colchique je te dirais mes impressions
    Pr un savon, je trouve effectivement que la glycérine apporte bcp
    Mais pour un émulsifiant, ça reviendrait au même d'ajouter de la glycérine à sa recette, et pour mieux maitriser les quantités des ingrédients, je préfère ne pas multiplier les sources d'un même produit (pr la glycérine par exp elle est hydratante en deça d'un dosage et devient asséchante au dessus)

    Quant au surgraissage dans un savon (comme pr la lécithine liquide en comparaison de celle en granulé) qui servirait d'émulsifiant, à priori ça n'en ferait pas un moins bon émulsifiant, c'est juste la hlb qui varierait... Tout dépend ce qu'on en attend

    Que tout le monde profite bien du soleil, je ne vais pas tarder non plus :p

    RépondreSupprimer
  16. Célimène, oui, j'ai pu constater l'effet asséchant que la glycérine a donné à mes tests avec la lécithine transformée utilisée comme seul émulsifiant, donc en quantité trop importante.

    merci beaucoup pour toutes ces informations complémentaires.

    RépondreSupprimer
  17. super, bon ca a l air un peu compliqué pour moi, donc j'attendrai que tu m'en envoie hihi
    bisous et encore merci de nous faire partager tout tes tests

    RépondreSupprimer
  18. C'est pas bien compliqué, mais c'est vrai que c'est long. Je t'en mettrai ds le colis
    bises

    RépondreSupprimer
  19. Tout de même sacré patience
    ou terrible envie de savoir et vérifier si tes cogitations sont bonnes
    On ne fait tout de même pas un émul avec du "sodasan" bon je rigole
    Bonne nuit et à bientôt

    RépondreSupprimer
  20. Faut déjà que je trouve du temps pour faire les autres tests que tu as mis en pas-à-pas, alors celui-là est remis à beaucoup plus tard !
    En tout cas, tes tests m'intéressent, savoir si c'est mieux ou pas sans glycérine.
    Le savon de Marseille du commerce me dessèche la peau, et je pensais me faire un 100% olive un jour. Si je me décide à faire tes tests, je peux le prendre une fois fait et prendre la méthodo "en route" pour faire le relargage ? ou il faut obligatoirement passer par la conception même du savon ?
    Bizzz

    RépondreSupprimer
  21. mlk, je suis terriblement impatiente, mais davantage curieuse !! :p

    Elisabeth, le savon de marseille du commerce contient svt de la coco, sans surgraissage, il est très/trop détergeant. En plus on y trouve svt des additifs, comme des chélatants ou autres produits chimiques.
    Pour faire le relargage, il n'est pas obligatoire de l'avoir prévu ds la conception du savon. Il reste tjs vrai que les molécules de savons ne sont pas solubles ds une solution saturée en sel.
    Cependant, si tu prévoyais un surgraissage pour ne récupérer que la partie saponifiée, ce serait du gaspillage ;)
    Donc il vaut mieux le faire avec un surgraissage nul, voire négatif...

    RépondreSupprimer
  22. Merci de ces explications Célimène. Je crois que je vais en rester à la méthode à froid, sauf à attendre les graandes vacances où je n'ai que ça à faire de prendre montemps à savonner et tambouiller.
    Bonne fin de week-end et j'adore le petit côté brut de ton savon avec le nom dessus, c'est très vintage.

    RépondreSupprimer
  23. C'est sûr que c'est très (trop!) long. Mais bien moins que le savon liquide alors... (on se console comme on peut ;) )
    Merci pr du but, c'est du brut mais comme il ne vas pas rester en l'état (le nom, c'est pr que Mr ne confonde pas et ne s'en serve pas :D )...
    Bonne fin de we ! biz

    RépondreSupprimer
  24. je decouvre ton blog talentueux
    je viens de m'inscrire pour ne rien rater !!

    RépondreSupprimer
  25. Merci Letis, au plaisir de te lire ! ;)

    RépondreSupprimer