Suivre, indiquez votre email

samedi 1 décembre 2012

Calcul du "Surgraissage", les erreurs à éviter...

Le sur-graissage en savonnerie est (avec la glycérine naturellement produite et d'autres ajouts) ce qui fait la qualité des savons artisanaux ("saf", "four" ou "chaudron") et leur confère la douceur d'un soin...

Il est donc important de savoir le déterminer !
Le surgraissage s'entend généralement comme pourcentage, fonction de la quantité des huiles introduites et non du poids total du savon...

1) Calculer ce surgraissage en fonction du poids total des huiles de la recette...

Certains font le calcul à partir d'une recette sans surgras, puis ajoutent une certaine quantité d'une autre huile à la trace... Et là il faut bien faire le calcul !

C'est une erreur que de considérer ajouter un surgras de n % d'une huile en comptant n% des autres huiles.
 
Par exemple, si on veut ajouter 30% de surgras avec de l'huile de chanvre pour un calcul basé sur 100g d'autres huiles saponifiées, on n'ajoute pas 30g d'huile de chanvre... Ces 30g sur 130g d'huiles au total ne représentent que 23,076%

2) Tenir compte des indices de saponification


Reprenons cet exemple de surgraissage à 30% avec l'huile de chanvre...
Ce serait également une erreur de vouloir ajouter 30g d'huile de chanvre pour 70g d'autres huiles saponifiées en saf ou au four (au chaudron ou pour des bases saponifiées, ce serait pourtant valable ! De même que si l'ensemble des huiles employées ont des indices de saponification similaires... )

Exemples :
- indices de saponification similaires : pour 70g d'huile d'olive, pour un surgras nul on introduit 9,5g de soude*
Si on ajoute 30g d'huile de chanvre à ces 70g d'huile d'olive (+ lessive contenant 9,5g de soude*), on a bien un surgras de 30%









- indices de saponification différents : pour 70g d'huile de coco (surgras 0%), on introduit 12,8g de soude*. Il faudrait alors ajouter 40g d'huile de chanvre à ces 70g de coco  (+ lessive contenant 12,8g de soude*) pour obtenir un surgras de 30%



En conclusion :

Même si l'on souhaite ajouter des huiles à la trace, il est préférable (et plus simple) de faire le calcul avec l'ensemble des huiles introduites, avec le surgras (final) souhaité pour déterminer la quantité de soude. On est libre de prélever la quantité souhaitée de l'huile choisie pour l'ajouter à la trace.

Remarques :
On peut également procéder selon les exemples précédents, en vérifiant les calculs pour la recette complète, mais c'est un peu plus laborieux :-/

* la soude étant un produit caustique, sa manipulation nécessite un certain nombre de précautions (gants, lunettes, vêtements de protection, masque etc etc...) 
Il faut bien se renseigner avant de se lancer et toujours vérifier les calculs par soi même ! Ils ne sont donnés ici qu'à titre indicatif pour illustrer les propos afférents

mercredi 12 septembre 2012

Bien choisir ses ingrédients

En cosmétique HM, et de manière générale, la qualité des matières premières est la pierre angulaire d'un bon produit !

Pour faire son choix, il faut bien lire les spécifications du fournisseur, et ne pas hésiter à les demander si elles sont insuffisantes...

Quelques points pour bien choisir (avec des exemples) :

  • la vitamine E : existe en deux "qualités" (synthétique ou naturelle, et là c'est affaire de choix... à noter que la version naturelle est évidemment plus chère). On la retrouve chez un certain nombre de fournisseurs, à des concentrations très variables (pas toujours accessibles à première vue). Ces concentrations allant de 0,25% à 70%. Si les moins concentrées attirent par leur prix très accessible, ça revient tout de même à obtenir 280 fois moins de vitamine E pour un rapport de prix qui ne suit pas !


  • l'acide hyaluronique : en fait d'acide, on trouve son sel sodique (sodium hyaluronate). Version poudre vs version liquide/gel.... Le gel est généralement vendu en 10ml au double du prix constaté pour 1g de poudre. Mais ce gel est concentré à 0,1% --> le flacon de 10ml contient approximativement 0,01g (employé dans une crème à 1%, on n'introduit en réalité que 0,001g, quantité négligeable ! ). Pour une même quantité de hyaluronate de sodium, il faut payer 200 fois plus cher que la version poudre ! De plus, pour celles qui trouvent l'usage du gel plus aisé, il suffit pour reproduire le gel du commerce d'employer 0,01g de poudre pour 9,99g d'eau déminéralisée ou distillée... laisser le hyaluronate s'hydrater, puis agiter pour homogénéiser et enfin mettre en flacon stérilisé (avec 1g de poudre, on peut produire de cette manière 1L de gel tel qu'il est vendu ! ). C'est vrai pour bien des produits, il faut retenir que lorsqu'un même actif existe dans ces deux versions (liquide / poudre, en général il faut privilégier la poudre pour le prix ainsi que pour la conservation prolongée)


  • Protéines de soie : idem, la version poudre est plus concentrée (donc rapport qualité prix plus intéressant). Même si la poudre dans ce cas n'est pas à 100% des protéines de soie hydrolysées. Pour une utilisation dans les savons, préférer la soie 100%, elle est moins chère et sera hydrolysée dans la lessive de soude (/potasse). A noter que ces "protéines hydrolysées" sont généralement obtenues à partir de chutes de l'industrie textile... il peut être économique d'en faire de même ! (la version liquide contient du sel - chlorure de sodium... mais on peut aussi bien remplacer l'ac chlorhydrique par d'autres acides, citrique par exp)


  • Les macérations / extraits glycérinés : que ce soit sur huile, ou pour les extraits glycérinés, quand on peut se procurer les plantes (herboristerie, jardin, cueillette), c'est toujours plus intéressant. Pour le prix bien entendu mais aussi pour la concentration / rapport d'extraction qui sont parfois négligeables. Les labos de production de ce type d'extraits en proposent souvent différentes qualités (concentrations), pour les moins dosée, ils mettent en avant qu'ils permettent de revendiquer l'emploi d'un produit naturel et axer son argumentaire de vente autour de ce point (greenwashing ?! ). Ces mêmes labos fournissent aussi bien l'industrie cosmétique que les fournisseurs "tambouilleuses". L'exemple de l'huile de carotte - le plus souvent sur support huile de tournesol (l'une des moins chères) est parlant et s'applique aussi bien à d'autres produits. Il suffit de choisir une huile (qui convienne à votre peau, bio si vous pouvez) et d'y mettre à macérer des rondelles de carottes (bio aussi :) )... un produit de qualité à moindre coût !


  • Les DLU : En cherchant des fournisseurs pour ma boutique, je me suis heurtée à un pb auquel je ne m'attendais pas. Certains ne font pas figurer de DLU (ou n'ont pas les fiches d'analyses des produits). Si ça m'a facilité le tri, j'ai également appris que les dates limites étaient données à titre indicatif --> une analyse qui donne un résultat conforme prolonge la date initiale d'un an (6 mois pour des produits plus sensibles) . A échéance, il suffit de faire une nouvelle analyse, si les conditions de stockage et les résultats le permettent, on prolonge ! Ca signifie qu'un produit acheté avec une DLU donné peut être vendu après cette échéance, avec une nouvelle date. Ca veut dire que si les conditions de stockage et d'hygiène sont respectées, on peut employer ces produits après que la dlu soit passée. Notez tout de même que le risque n'est pas à prendre pour des produits sensibles (généralement sous forme aqueuse) mais que ça parait évident pour les sels (mer morte ou autre) qui sont plus que stables ;)

Bon je vais m’arrêter avant d'en faire un vrai pavé ! :D




jeudi 16 août 2012

TESTEUSES FLOWER POWDER



RECRUTEMENT DES TESTEUSES FLOWER POWDER


Envoi des premiers produits aux testeuses : avant fin novembre 2012

Les testeuses recevront de 4 à 6 fois par an, un ou plusieurs produits
 gratuits -en test. Nous leur réservons également des offres spéciales
.


CONDITIONS

- Etre client(e) du site www.flowerpowder.fr


- Avoir un blog.

- Faire parvenir un mail de candidature à info@flowerpowder.fr , en indiquant vos pseudo & nom, vos motivations et le lien de votre blog.


Si votre profil est retenu:

- Faire figurer sur votre blog le badge "testeuse Flower Powder" (renvoyant vers notre site), une semaine au plus tard après validation de votre profil.

- A réception du/des produit(s), publier plusieurs recettes sur votre blog, ayant pour élément central le produit en test (délai d'une semaine par produit reçu).

- La publication de la recette comportera une photo du produit testé, ainsi qu'une photo de la recette réalisée. Vous vous engagez à faire figurer un résumé , mentionnant les propriétés du produit en test. Figurera également un lien renvoyant à la page du produit concerné sur www.flowerpowder.fr

- Vous nous informerez de la publication de chacune des recettes par mail (info@flowerpowder.fr)

- Vos publications pourront être utilisées dans le cadre de la promotion des produits reçus.


Nous nous réservons d'annuler toute participation, en cas de manquement aux présentes conditions

lundi 13 août 2012

Nouveautés Flower Powder

Les aléas de la vie ont retardé ce projet, mais j'ai le plaisir de vous annoncer que ça aboutit enfin ! (bon la prochaine étape -développer une gamme et commercialiser mes produits cosmétiques- n'est pas encore à l'ordre du jour :/ )



La boutique Flower Powder propose désormais un large choix d'ingrédients cosmétiques et de matériel, sélectionnés pour leur qualité...

Vous trouverez des huiles rares et précieuses , des contenants et bien d'autres choses...

Une sélection d'articles vous est expédiée gratuitement en France Métropolitaine (à tarif réduit pour le reste du monde) voir ICI .
La gratuité des frais de port sur tout le catalogue est offerte à partir de 45€ en France, à Partir de 69€ pour l'Union Européenne et la Suisse, et à partir de 69€ pour l'Outre-Mer

N'hésitez pas si vous avez des remarques ou si vous souhaitez trouver des produits qui ne figurent pas encore au catalogue.