Suivre, indiquez votre email

mercredi 30 mars 2011

Lanoline Emuls


En premier lieu je remercie coco, mlk ,colchique et les autres de partager leurs essais d'émuls :)

Pour cette crème, il s'agit de lanoline estérifiée avec de l'alcool éthylique (60g lanoline, 100g alcool 90° et 10 vinaigre)

Pour comparaison, je vous renvoie au test de colchique avec la lanoline végétale
ICI

Selon mes tests, on obtient de belles émulsions avec une large gamme de rapport huile/eau, j'ai d'ailleurs été impressionné par la quantité de phase aqueuse qu'on pouvait incorporer (plus que la lanoline) !!

Toutefois, un peu avant saturation en phase aqueuse, je constate le même pb que colchique, à savoir que "Quand j’étale cette crème sur ma peau, j’ai l’impression de me passer une crème sur la peau mouillée ce qui n’est pas très agréable. J’ai l’impression que l’eau contenue dans la crème ne pénètre pas dans ma peau ou très peu si je compare à mes crèmes habituelles".

Mais le problème ne se pose pas si la phase aqueuse n'est pas trop importante
Je pense qu'avec un coémulsifiant, on pourrait obtenir un meilleur résultat
Mes mes cheveux adorent, ils brillent sans être gras et semblent nourris :)

mardi 22 mars 2011

Savon de Marseille Artisanal


L'appellation savon de Marseille qualifie la méthode de préparation avec des étapes que nous allons détailler.
Au début, ce savon était fait d'huile d'olive... Actuellement, on rajoute de l'huile de coco, palme, ou suif. Les ajouts et huiles sont reglementés mais ce qui fait l'appellation tient surtout de ces étapes de fabrication

J'ai voulu un savon brut, à l'huile d'olive uniquement
On prépare une solution de soude (eau +soude = 28% du poids total)


1) Empatage/Cuisson


Ds un faitout en inox, on verse simultanément l'huile et la soude, on ajoute un peu de savon de Marseille qui servira d'émulsifiant.
On cuit en mélangeant (120°C) régulièrement pour favoriser la saponification)
Lorsque la pâte s'épaissit, on ajoute une solution de soude ( sous graissage à 2%)
Ceci permet de s'assurer que toutes les molécules de savon seront formées.

2) Relargage/Délipidation

On lave pendant plusieurs heures la pâte avec une solution saturée en sel (360g/L d'eau).
Le savon n'étant pas soluble ds l'eau salée, il précipite. Les impuretés, la soude en excès et la glycérine se trouvent séparés du "savon".
Le précipité m'évoque des grains de couscous agglomérés

3) Liquidation/Lavage
On laisse le savon reposer puis on effectue plusieurs rinçages à l'eau claire

On peut s'aider d'un écumoire pour récupérer le savon lors de étapes 2 et 3

J'ai moulé un savon sans ajout, il a un visuel très brut (du fait "des grains de couscous", il n'est pas lisse)

Une autre partie à été chauffé pour une pâte plus fluide avec ajout d'he de litsee et de citron bio, pour un parfum très frais

Le premier a durci très vite et était "démoulable" en une heure
Le second a attendu une demie journée avant démoulage et coupe et doit encore sécher

Le savon me semble plus dur et plus lourd (pour un même volume) qu'un savon de castille que j'ai testé avant (100% olive également mais avec surgraissage et glycérine qui n'a pas été extraite).

Une partie du savon brut servira pour des tests d'émulsifiants en association avec des esters...

L'esthétique du savon n'est pas travaillée puisqu'il servira pour la lessive ou comme émulsifiant...

vendredi 18 mars 2011

Palmarachide Emuls

On a tous des émulsifiants avec lesquels on aime "travailler" et un de mes préférés malgré mes nombreux tests reste celui-ci

Il donne des émulsions eau/huile qui conviennent très bien aux zones sèches, avec des textures très variables en fonction de la recette (huiles/beurres) q'uon incorpore

Pour faire cet émulsifiant :

40g d'huile de palme
10g d'huile d'arachide
10g de vinaigre (qu'on peut remplacer par une solution d'acide citrique)

On fait chauffer au bain marie ces trois ingrédients, jusqu'à la fonte de l'huile de palme.
On ajoute 100g d'éthanol
On laisse chauffer au bm 1/2h en mélangeant

On fait reforidir l'ensemble, l'émulsifiant se fige, il faut jeter l'eau... :)

Un exemple de crème réalisée avec cet émulsifiant :
[url=http://tout-naturellement.blogspot.com/2010/11/emulsifiant-maison-autre-test.html]ICI[/url]

mardi 15 mars 2011

Pour les moutons qui m'indisposent

Je reçois quelques mails pour le moins « sympathiques » qui m'accusent de faire du tord à une « gentille personne » en l'attaquant systématiquement. Or je n'intervient plus « chez elle » ni par mail depuis.

Je répète que c'est un premier commentaire gentil de ma part qu'elle a supprimé (pour l'avertir qu'elle trouverait la manière de faire ses émulsifiants ici), ensuite effectivement la « tension » est montée entre nous mais est vite retombée puisque nous nous ignorons dorénavant.

Je ne lui ai pas envoyé la moindre remarque sur son céralan et ne la harcèle d'aucune manière. Alors à ceux qui sont « bien intentionnés » et m'incriminent de ce dont je ne suis pas responsable, passez votre chemin et mettez votre énergie ailleurs !

Pour les autres, qui êtes plus nombreus fort heureusement, MERCI de vos messages et commentaires ;)

lundi 14 mars 2011

Esters/Emuls Maison, Tests à venir

J'ai relancé la "production" de nombreux émulsifiants (liquides à tuiliser à froid, solides, esters de sucre, différents acides carboxyliques, différents alcools) . Les tests pour chacun d'eux vont suivre avec les recettes réalisées



Pour L'ester de cire d'abeille à l'éthanol, "l'abeille emuls" (celui solide), je conseille de laisser refroidir directement dans le bain marie en laissant reposer, on obtient de jolies petites perles qui sont ainsi plus faciles à prélever et à doser. Puisque l'ester se solidifie en refroidissant lentement ;)

vendredi 11 mars 2011

Cire émulmsifiante N3 Maison

Comme indiqué sur mon article sur les esters du commerce
http://tout-naturellement.blogspot.com/2011/03/les-emuls-du-commerce-faire-soi-meme.html

Cire émulsifiante N3 --> nom INCI : Glyceryl stearate, Potassium stearate
esterifier acide stéarique avec du glycerol (=glycérine)
saponifier d'autre part de l'acide stearique avec de la potasse
Mélanger le "savon" et l'ester d'acide stearique
saponifier d'autre part de l'acide stearique avec de la potasse
Mélanger le "savon" et l'ester d'acide stearique

Rappel de la fiche AZ :
Cette cire auto-émulsifiante très facile d’emploi permet la réalisation de belles crèmes lisses et onctueuses. C’est un émulsifiant très polyvalent, qui peut former une large gamme de textures stables, du lait à la crème épaisse, en fonction de son dosage. Il donne des touchers non gras, plutôt frais.


La méthode pour en réaliser :

Il comporte deux émulsifiants
Estérifier l'acide stéarique avec du glycérol
1) Mettre à fondre au Bain Marie 50g d'acide stéarique avec 10g de vinaigre (accélère la réaction)
2) lorsqu'il est fondu ajouter (tjs au BM) 35g de glycérine et mélanger

vous obtiendrez le glycéryl stéarate que vous pouvez faire seul et obtenir un émulsifiant (pas la cire N3 mais utile) et de l'eau
il est important d'éliminer l'eau, on fait dc refroidir, un coup au frigo, l'ester se solidifie et on jette l'eau


D'autre part faire le potassium stéarate (ou le sodium stéarate pour celles qui n'ont pas de potasse, ça ne change pas gd chose!)
60g d'acide stéarique qu'on saponifie avec une "lessive de potasse" 11.8g de potasse dans 30 g d'eau (ou avec 8.4g de soude mélangée ds 22g d'eau pour le sel sodique)
on fait chauffer ce savon au bain marie

Une fois ces deux produits (savon et ester) obtenus et refroidis, les mettre ensemble pour les mixer (pour ceux qui veulent une poudre)

jeudi 10 mars 2011

Esters de cire d'abeille Maison

A la demande d'un certain nombre, j'en ai refait pour avoir les mesures exactes (mes recherches sont tellement brouillon, nombreuses et peu ordonnées :/ )

Donc pas à pas pour un ester de cire d'abeille à l'éthanol (alcool à 90%vol) !

1) Dans un récipient au bain marie, faire fondre 35 g de cire d'abeille
avec 30g de vinaigre

2) Une fois la cire d'abeille fondue, ajouter petit à petit 125g d'alcool à 90°
mélanger régulièrement

laisser chauffer pendant une heure (moins à feu fort = 1/2h voire 3/4h si l'eau du bain marie est bouillante ; et un peu plus si on chauffe très doucement)

3) faire refroidir le tout à 'air libre puis placer au frigo
vous aurez trois phases :
en bas, une phase solide
au milieu de l'eau
une troisième phase surnagera, plutôt viqueuse

4) Quand la phase du bas sera solidifiée, on sort notre appareil du frigo
on récupère les phases liquides ds un récipient étroit

la phase solide est un émulsifiant
On peut le conserver en le faisant fondre et le mettre en moule, ou laisser durcir et mixer pour une poudre
Il s'utilise à chaud

5) On laisse "reposer" le récipient contenant les phases liquides, pour que la densité fasse son travail et que les deux phases soient le plus "séparées" possible

On récupère selon les moyen du bord (seringue, pipette, en faisant couler doucement la phase qui surnage en évitant l'eau, ou avec une bouteille plastique dont on perce le fond : on boche le trou, on laisse reposer, puis comme l'eau est vers le bas, on débouche le trou et laisse couler l'eau jusqu'à ce qu'on arrive au niveau de la partie visqueuse)

Celle ci donne un émulsifiant huile ds eau avec des textures très fines, s'utilise à froid mais également à chaud !
C'est ce dernier que j'ai utilisé pour mon gel "contour des yeux" ou pour mes sérums.
Les photos suivront dès que je retrouve mon appareil ('vous ai dit que j'étais ordonnée!? :p ), ou je "piquerai" celle de Coco qui en a fait un en plus du Céralan :D

Melt and Pour maison

Le melt&pour est très employé dans les cosmétiques maison
je vous propose un pas à pas (deux en un !) pour en réaliser avec la recette de base qui vous convient

Premier pas à pas : un ester
ds un récipient au bain marie :
Mettre 200 ml d'huile d'olive
150 ml d'alcool à 90%
70ml de glycérine
30 ml de vinaigre
chauffer pendant une heure (ou 1h30 à feux doux)
prélever avec une seringue (une pipette, ou tout simplement à la cuillère) ce qui surnage. Vous avez d'une part l'eau, d'autre part votre ester qui est reconnaissable puisque plus visqueux et coloré
Celui ci peut-servir d'émulsifiant pour vos différentes tambouilles

On l'utilise pour le melt and pour :
Préparer un savon selon la recette qui vous convient avec 500g d'huiles (calcul de la soude) Edit (penser à faire une recette saon avec un indice dureté important -pour ça mendrulandia est un calculateur que je recommande, et à la réduction d'eau pour la soude , du fait des nombreux ajouts liquides)
à la trace, mettre à cuire au bain marie sur feux doux, après une heure environ (70°C pour la pâte à savon)
ajouter 160 ml de glycerine, laisser chauffer et mélanger
ajouter un sirop préparé avec 90 ml d'eau et 120 g de sucre
ajouter hors du feu 260 ml d'alcool ainsi que 70 g de votre ester
remettre à chauffer (feux doux qqs minutes) et mélanger
Couler ds un moule rectangulaire

Pour une base blanche, ajouter du dioxyde de titane ;)


Edit :

Je mets ici le test de missmo que je remercie vivement de m'autoriser à le mettre ici

"On est toutes un peu en mode test ces derniers temps.

Moi j'ai opté pour le melt and pour proposé par Célimène ici

Je précise que je n'ai rien changé dans la formule hormis la formule du savon.

Après la préparation, j'ai coulé une partie du batch dans un moule pour faire le melt and pour transparent et dans le reste j'ai ajouté du dioxyde de titane. Malheureusement je n'en avais pas suffisamment et j'ai rajouté (une erreur je pense) du blanc de titane. Une bonne partie ne s'est pas mélangé à la pâte (heureusement peut être).

La recette finie a donné ceci :

pour l'opaque




le transparent



Refondu, parfumé et coloré on obtient ceci :



ça fonctionne. Mes précédents essais de melt and pour n'avait pas donné ce résultat. Refonte facile, on a le temps de travailler le savon fondu, de le parfumer, le colorer sans problème et ça mousse très bien (j'ai fait une formule riche en huile de coco).

par contre, je n'ai pas compris une chose. Le savon opaque a durci plus vite que le transparent mais après refonte c'est le contraire. Le transparent durci assez rapidement au congélateur (j'étais pressée de voir le résultat) mais l'opaque a durci mais est plus collant et se ramolli un peu après décongélation.

Est-ce la faute du blanc de titane ? Dans la mesure où c'est exactement le même batch partagé en deux parts.

En tout cas pour le premier test je suis super contente. Il me reste à fignoler tout ça."


Sa recette de savon (surgras à 10%) 40% coco, 40% olive, 20%palme

Coup de geule 2

Voir le premier

Les Emuls du Commerce / Faire soi même

J'ai eu pas mal de questions sur différents émulsifiants du commerce...
Les pas à pas avec photo vont suivre prochainement

Cire émulsifiante N1 --> nom INCI : Cetearyl alcohol and polysorbate 60
un mélange d'alcool cétéarylque et de polysorbate 60 qu'on peut remplacer par du polysorbate 80

Cire émulsifiante N2
--> nom INCI : Cetearyl wheat straw glycosides (and) cetearyl alcohol
estérifier de l'alcool cetearylique avec de l'acide cetearilique et du sucre ou amidon

Cire émulsifiante N3 --> nom INCI : Glyceryl stearate, Potassium stearate
esterifier acide stéarique avec du glycerol (=glycérine)
saponifier d'autre part de l'acide stearique avec de la potasse
Mélanger le "savon" et l'ester d'acide stearique

Olivem --> nom INCI : Cetearyl olivate, Sorbitan olivate
esterifier de l'huile d'olive avec de l'alcool cetearylique
esterifier d'autre part l'huile d'olive avec du sorbitol (sorbitol = glucitol est un polyol comme la glycérine)
Mélanger les deux produits

Cire émulsifiante olive douceur
--> nom INCI : Potassium olivoyl hydrolyzed wheat protein, cetearyl alcohol, glyceryl oleate, glyceryl stearate, potassium hydroxide
olive saponifiée avec potasse
alcool cetearylique
olive estérifiée avec glycerine
acide stearique esterifié avec glycérine
KOH

Cire émulsifiante olive protection --> nom INCI : Sorbitan olivate
ester de l'huile d'olive avec du sorbitol

Emulsifian MF --> nom INCI : Sodium stearoyl lactylate
sel sodique d'acide stearique et d'acide lactique = savon à la soude d'acide stearique + acide lactique


Emulsifian VE --> nom INCI : Glyceryl stearate
ester de l'acide stéarique avec du glycérol (glycérine, elle porte plusieurs fonctions alcool)

Gélisucre
--> nom INCI : Glycerin*, Prunus Amygdalus Dulcis* (Sweet Almond) oil, Sucrose laurate, Citrus Aurantium Dulcis (Orange) fruit water*
Glycérine végétale> 50%,
huile d’amande douce,
ester de sucre issu du sucre de betterave, sucre qu'on utilise en cuisine et acide laurique (extrait de l'huile de coco) 6%
eau de fruit d’orange

Ester de sucre --> nom INCI : Sucrose stearate
estérifier l'acide stéarique avec de l'éthanol (alcool à 90) et du sucre

Ceralan --> nom INCI : Polyglyceryl-3 Beeswax
C'est de la cire d'abeille estérifiée
utiliser le procédé indiqué :
faire fondre un volume de cire d'abeille
lorsque celle -ci est fondu, couvrir du double de glycérine et ajouter du vinaigre ou acide citrique, chauffer au bain-marie en mélangeant




Voilà un ptit récap de ceux qu'on trouve sur AZ
Il y en a d'autres, on s'en invente, j'en ai fait avec de nombreuses huiles
et comme alcool : glycérine, éthanol, méthanol, isopropanol (ce dernier n'est à mon avis pas un produit qu'il fat utiliser couramment ! )...
On peut s'amuser à estérifier un mélange d'huile
à faire une trans-estérification : estérifier un ester.
Bref ça se décline énormément !

Ce qu'il faut retenir :
Mettre l'alcool en excès parce qu'il est plus facile à éliminer. Un des réactifs doit être en excès pour que l'autre réactif réagisse complètement.. On n'a pas besoin pour les tambouilles maison d'être ultra précis ds les quantités, ds le doute concernant les proportions, rajouter de l'alcool, celui ci devant être en excès, il n'y a pas de limite ;)

acidifier le mélange : pareil pas de quantité exacte. Plus on acidifie (il est généralement utilisé de l'acide sulfurique mais pr les tambouilles maison à déconseiller) plus vite on obtiendra notre ester
une pincée d'acide citrique (on peut le diluer au préalable ds un peu d'alcool) ou un peu de vinaigre...

Les huiles solides ou cires sont les plus faciles dans la mesure ou il suffit de refroidir pour que l'ester se solidifie, on élimine plus facilement l'eau qui est un produit de l'estérification (dans le cas d'huiles et esters liquides, chauffer jusqu'à évaporer l'eau)

Pour les esters de sucre prendre plus de temps et chauffer moins fort (utiliser de l'amidon ou du sucre glace)

Plus vous chauffez fort, plus vite aura lieu la réaction
Mais si vous chauffez moins fort, ça fonctionne, mais c'est un peu plus long !

Les esters donnent aussi des fragrances et arômes (comme celui d'acide salicylique dont j'ai fait un article)

mercredi 9 mars 2011

Coup de Gueule Contre les Supercheries

J'efface le contenu de ce message. Parce qu'il y a pu avoir dialogue (réponse des deux côtés)
Mon but en publiant était le partage du procédé d'estérification. Mon premier commentaire pour l'en prévenir aurait été mal interprété (le ton interprété comme tout autre que ce qu'il se voulait être)
Mais je trouve qu'il est dommage de polluer la blogosphère de manière stérile
Quand il vaut mieux continuer ds le sens du partage ;)

Par contre ce lien a bien sa place puisqu'interessant, le blog de lolitarose et son "lolisucre" http://web.me.com/lolitarose/La_cosm%C3%A9to_des_parisiennes/le_blog_de_lolitarose/Entr%C3%A9es/2010/7/4_Douceur_visage_au_lolisucre.html

VE et MF du commerce, Les faire soi même !!

Le VE et MF sont des émulsifiants bien connus des tambouilleuses
On peut les faire soi même
Je vous ai dit hier matin comment faire ses esters
Le VE en est un

VE : nom INCI glyceryl stearate
c'est donc un ester de glycerol et d'acide stéarique
Le glycerol = glycérine qui est un polyol porte plusieurs fonctions alcool

prendre 50g d'acide stéarique, en mettre autant de glycérine (il y a moins de glycérine qui entre en réaction mais pour s'assurer du meilleur rendement possible, il faut mettre un des réactifs en excès, là on met en excès la glycerine en guise d'alcool ! Ajouter un autre alcool nous donnerait un autre résultat avec ethyl stearate dans le produit final si on utilisait l'éthanol)
On ajoute à ce mélange de l'acide citrique ou du vinaigre qui jouent le rôle de catalyseur, en accélérant la réaction.
On chauffe au bain marie pendant 3/4 d'heure, une heure
On obtien le VE

Pour son comparse MF, nom INCI : Sodium stearoyl lactylate
On melange l'acide lactique avec de l'acide stearique et on ajoute une lessive de soude
proportions :
40g acide stéarique
1g acide lactique

lessive de soude :
5.2g soude
15g d'eau

mardi 8 mars 2011

Salicylate de Méthyle Fait Maison

Le salicylate de méthyle, également appelé Essence de Wintergreen a une odeur appréciée... Il est de ce fait employé comme arôme et parfum

On l'utilise également dans les rouge à lèvres pour sa propriété : fluorescence, il transforme les UV (invisibles) en lumière visible bleue

Il existe à l'état naturel, et on peut le synthétiser par estérification avec du méthanol et de l'acide salicylique.

Il protège les plantes en attirant des insectivores

De plus, il est analgésiques et antipyrétiques


Cependant, il faut être vigilant quant aux doses :


"Le salicylate de méthyle peut être mortel aussi bien en usage interne qu’externe. Une dose de 5 ml (une cuillère à café) peut être fatale à un enfant [7].
Utilisé en pommade ou vaporisateur, il est potentiellement mortel
"

je vous renvoie à la page wiki :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Salicylate_de_m%C3%A9thyle


Je publie donc ces informations à but informatif et n'engage pas ma responsabilité sur d'éventuelles mises en pratique qui ne prendraient pas en compte cette mise en garde !

Isoporpyl Palmitate

Je vous ai présenté le mode opératoire pour obtenir des esters...
L'isopropyl palmitate ou IPP est un ingrédient qui sert notamment à une meilleure absorption des actifs.
Il est bien classé parce qu'il résulte d'une estérification simple (estérification de Fischer), on peut parfaitement le réaliser chez soi. Même mode op avec de l'acide palmitique (on utilisera l'huile de palme)et de l'isopropanol

cependant, l'isopropanol (alcool a friction) a causé des brûlures et un décès d'un nourrisson

J'ai réalisé cet ingrédient pour l'expérience, constater ce qu'il apporte mais ne l'utilise personnellement que pour des produits destinés au cheveux
L'estérification est une réaction réversible par hydrolyse (dont l'hydrolyse basique qu'est la saponification), il ne vaut mieux pas ajouter une crème contenant cet ingrédient ds un savon...

SCS Maison, possible? Les TA Maison

Je ne mettrais pas de mode opératoire pour obtenir ce TA (rappel, les savons sont des tensio actifs, donc les savonnières font toutes leurs propres TA)
En effet, il faut de l'acide sulfurique ou du sulfate de sodium et les manip' nécessitent beaucoup trop de précautions pour les publier (danger)

Cependant, il me semble important de clarifier les choses et de les comprendre
Le SCS (SLS même numéro CAS ou autres TA chimiques) sont faits à partir de sulfate de sodium (NAOH + acide sulfurique donne ce sulfate de sodium).

On ne procède pas à partir d'huiles qui ont subi une sulfonation (exp connu ricin sulfaté, résulte du mélange d'acide sulfurique et de cette huile)

Pourquoi à mon sens ne pas publier de recette? La réalisation de ce produit nécessite des manipulations dangereuses (plus que lors de la simple saponification), bien sûr ça peut-être réalisé par des personnes qui ont des notions de chimie (pour déterminer la quantité de chaque réactif) mais je n'engagerai pas ma responsabilité sur ce sujet.

Outre le danger, le SCS est un produit chimique irritant (moi je ne le tolère pas, aussi bien celui du commerce que celu que j'ai réalisé pour tests)
Ma démarche étant de rester le plus possible dans le naturel, je préfère y trouver des alternatives...
Nous faisons régulièrement nos tensio actifs maison (savon = TA anionique), pour obtenir une meilleure mousse, le choix des huiles est déterminant (coco, moutarde, babassu etc...) et un très fort sugraissage (50%), l'ajout éventuel de sucre

Le cheveux n'en est pas graissé et le cuir chevelu n'est pas agressé !
L'ajout de certains actifs et huiles essentielles permet de faire des shampooings barre sans avoir à utiliser de vinaigre et en ayant une mousse aussi satisfaisante que ces produits moins naturels

Enduite il faut savoir pour celles qui utilisent les après shampooing qu'un ph basique (d'un savon) permet au cheveux de mieux absorber cette après shampooing et ses actifs, c'est ce dernier qu'il faut acidifier pour resserrer les écailles du cheveux ;)

Abeille Emuls

L'ester de cire d'abeille est l'un de ceux qu'on peut obtenir facilement avec 1 HLB qui permet de faire des émulsions H/E

Le pas à pas est presque le même que pour le sucrose stéarate (article précédent)
On peut décliner différents émulsifiants aux HLB divers permettant de réaliser tout type d'émulsions
Je mettrai plus tard la façon dt on calcule un HLB

1) au Bain marie, faire fondre la cire d'abeille
2) ajouter de l'alcool (éthanol = alcool 90 ou méthanol)et de l'acide citrique ou du vinaigre
3) refroidir et récupérer la partie figée (on jette l'eau)
4) remettre à chauffer en ajoutant de l'alcool
5) refroidir et récupérer les émulsifiants ;)

Note : pour coco ;)
pour faire du céralan, on utilise la cire d'abeille qu'on estérifie avec du glycérol (glycérine) en guise d'alcool et la marche à suivre est la même :D

Ester de Sucre Maison

Pas à pas pour faire du sucrose stéarate :
(réaction de fischer)

1 dans un récipient au bain marie mettre de l'alcool (éthanol par exp, bon rendement et facile a trouver) de l'acide stéarique et d sucre (les sucres alimentaires, amidon etc...)

Chauffer à faux doux en mélangeant régulièrement. (pendant plusieurs heures en fonction de la température de chauffe, il est possible d'utiliser une yaourtière mais c'est plu long)
au bout d'une heur, faire refroidir, il y a deux phases, a froid l'eau formée et l'acide stéarique plus l'ester se solidifient, retirer l'eau

2)retirer l'eau et renouveler l'opération en ajoutant un peu de sucre (idéalement sucre glace ou amidons) et de l'alcool

3) on récupère à froid l'ester comme pour l'opération n°1

NB : puisque mes messages on été supprimés, je tenais à répondre ici à "bonjour! Après plusieurs recherches complémentaires de mon coté aussi, je voulais appuyer le commentaire de mayou: il semblerait bien que lestérification est une réaction spontanée, très lente certes, et qui plus est réversible, mais on doit donc trouver des genre d'esters de sucre dans ton mélange Cristinou!!.
Je disais donc que sauf si on néglige à tort le pouvoir de la foi ou l'opération du simple esprit, il ne peut y avoir estérification en mélangeant seulement du sucre et de l'acide stéarique !!
pour avoir estérification il faut nécessairement présence des deux réactifs d'une estérification, à savoir acide carboxylique et alcool !
Il faut être rigoureux lorsqu'on tient des affirmations et des propos qui peuvent induire en erreur d'autres personnes qui font des recherches...

Acide Stéarique Maison

Le procédé est simple pour obtenir de l'acide stéarique, c'est celui des stéarineries :

Faire un savon avec une graisse riche en acide stéarique (végétale ou animale... plus la graisse est riche, meilleur sera le rendement)
Faire fondre au bain marie avec de l'eau. Ajoutez du vinaigre
Votre savon va se déphaser (deux phases, dont une qui surnage et justement l'acide stéarique)
Il ne reste plus qu'à récupérer ce précipité
C'est simple non?

Emulsifiant Maison / Véritable Ester

Presque tous les émulsifiants du commerce sont des esters.
On peu effectivement les faire soi-même. Face aux nombreuses sollicitations, je vous mets le mode opératoire mais je décline toute responsabilité quant aux mauvaises manip' ou autres...

L'estérification consiste en la condensation d'un alcool sur un acide carboxylique.
C'est une réaction très lente (plusieurs mois sans catalyseur).
Le rendement de cette réaction est lié à la classe de l'alcool, un alcool simple aura ainsi un meilleur rendement (le type d'acide carboxylique n'influence pas le rendement). Je vous propose l'estérification de Fischer qui est la plus simple et n'entrainant pas de produit dangereux

On met de l'alcool en excès (éthanol, méthanol etc) avec un acide carboxylique (une graisse)[on ajoute éventuellement du sucre, amidon etc pour les esters de sucre ! L'amidon est un glucide complexe... Mais pour les esters de sucre, pour ne pas caraméliser, on procède plus lentement et à plus passe température] et de l'acide citrique comme catalyseur. On chauffe au bain marie en mélangeant régulièrement.
Il faut chauffer lgtps, l'eau est un produit de la réaction et peut inverser celle-ci (hydrolyse), il faut donc l'éliminer. Avec des graisses solides, cette opération est plus facile puisqu'il suffit de refroidir l'appareil, retirer l'eau et a nouveau ajouter de l'alcool, mettre à chauffer, refroidir et récupérer notre émulsifiant/ester. Il y a plusieurs autres procédés pour ceux qui sont équipés de matériel de labo, sinon avec la chaleur veiller à évaporer le maximum d'eau et ensuite récupérer la phase contenant l'ester, l'eau étant l'autre phase (acide).

On peut ainsi faire des esters d'acide stéarique, de palme, d'olive, cire d'abeille, lanoline etc etc
Les propriétés de cet ester dépendront de la "graisse" et de l'alcool employés
on peut également faire subir une nouvelle estérification a l'ester = trans-estérification

Quant à savoir comment employer cet ester obtenu, il faut déterminer sa HLB pour connaitre les proportions phase huileuse/ phase aqueuse
On peut vraiment décliner d'innombrables émulsifiants et esters faits maison :)
Il est possible également de procéder de manière expérimentale à moindre cout en employant des huiles pas chères et de l'eau, plus l'émulsifiant :

1 L'émulsifiant ds la phase huileuse, ajouter en quantité égale de l'eau... mélanger au bain marie
2 Diviser cet appareil en deux, dans l'un vous ajoutez de l'eau petit à petit en mélangeant et en mesurant les quantités ajoutées, ds l'autre de l'huile (on procède de la même manière)
Vous déterminerez ainsi approximativement les proportions qui permettent un mélange stable.
Notez tout de même que selon les graisses employées dans votre phase huileuse, vous n'obtiendrez pas les mêmes textures, on a tous observé que les beurres ou d'autres produits donnent une texture plus épaisse que d'autres ;)

Toutes mes émulsions (différentes textures et différentes HLB d'émulsifiant) ont été réalisées à partir de mes esters maison
J'ai ainsi fait des esters de palme, coco, karité, cacao, huile d'arachide, d'olive, de tournesol, de ricin, d'amande etc... ; de cire d'abeille et de lanoline ainsi que de sucre


Si vous avez des questions n'hésitez pas et si vous décidez de tenter l'expérience, merci de mettre un lien vers cet article et de me prévenir pour que je mette également un lien vers le votre :)