Suivre, indiquez votre email

vendredi 1 avril 2011

Quelques idées reçues... FAUSSES !

Ce sujet fait suite à des commentaires et questions qu'on m'a laissés, dc qqs petits points, pas ts de la même importance...


1) Extrait Pépin Pamplemousse


Selon bien des fournisseurs, l'epp a des propriétés de "conservateur antibactérien et antifongique à large spectre, assure la conservation des préparations cosmétiques contenant une phase aqueuse (eau, hydrolat)" ...

Des tests ont été réalisés, d'une part avec les EPP commercialisés. Si la majorité avait effectivement de propriétés de conservateur, il a été trouvé ds celle-ci des conservateurs synthétiques (chlorure de benzalkonium, qui est un utilisé généralement comme antimicrobien synthétique dans les désinfectants et les produits de nettoyage, du chlorure de benzethonium, l'antibiotique triclosan, ou le encore du methylparaben. !!!)
lee chlorure de benzalkonium a pu être trouvé jusqu'à de 22% en poids de l'EPP, en dépit de son potentiel allergène et de sa toxicité.
Les EPP commerciaux qui ne contenaient pas d'additif synthétique (largement minoritaires) n'ont pas eu la moindre efficacité en tant que conservateur !
Pour l'étude, des extraits de pépin de pamplemousse ont été réalisés et testés, et ne présentaient pas davantage les propriétés vantées

Alors lorsqu'on vous vend de l'EPP, soit il est inefficace, soit il contient des produits chimiques dt on ne fait pas mention (éventuellement du paraben ! un comble pr ceux qui font justement le choix du naturel! lol)
sources :
ICI
ET LA
ENCORE UN
un dernier


2)Végétal / One voice / Bio

Ces trois points représentent clairement une importante part de marché. Les commerçants n'hésitent pas à en jouer

végétal--> prenons l'exemple de la glycérine, pr lequel beaucoup pensent être obligés de se fournir auprès des fournisseurs cosméto. Or en pharmacie, pour moins cher et ds la majorité des cas, la glycérine est végétale même si ce n'est pas mis en argument de vente
Pour s'en assurer, il suffit en commandant de demander l'origine du produit au pharmacien (c'est inscrit sur son catalogue pr commande, et il peut téléphoner au fournisseur pr s'en assurer).

one voice ---> depuis le 11 septembre 2004, fin des tests sur animaux de produits finis, et depuis le 11 mars 2009 fin des tests sur animaux non seulement des produits finis mais aussi des ingrédients qui les composent
(il existe toutefois des exceptions pour des produits dont on n'a pas déterminé la toxicité et auxquels on ne peut substituer une méthode alternative. Une date butoir a été fixée au 11 mars 2013 pour mettre un terme à ces exceptions et à tout test sur animal concernant les cosmétiques...
En gros, one voice ou pas, la majorité des produits cosmétiques que nous consommons ne sont pas testés sur animaux, d'une part parce que c'est interdit, d'autre part parce que la toxicité d'une bonne partie des ingrédients courants à déjà été testée ;)

Bio--> je ne m'attarderai pas sur le faible pourcentage de produits bio/produit fini que requièrent les labels...


3)Les émulsifiants maison, des recettes de fous!!

on me demandait si on obtenait un ester par saponification et effectivement j'ai vu pas mal de blogs reprendre des recettes pour le moins étranges

petit rappel : la saponification et l'estérification sont deux réaction inverses, alors pour obtenir un ester du commerce, on ne saponifie pas !!!

Autre chose connue de tous : tous les savons sont des émulsifiants.
on peut lire des recettes disant de faire fondre du savon avec de la glycérine, dy ajouter bcp de vinaigre (voir mon post sur l'acide stéarique), de récupérer le savon glycériné (auquel on aura ôté le stéarate correspondant à la proportion d'ac stéarique des huiles saponifiées qui donne en milieu acide un précipité d'acide stéarique)
Ensuite, on a la bonne idée de faire subir un relargage (méthode traditionnelle du savon de marseille) avec une solution saturée en sel... qui aura pour effet de précipiter le savon et de le priver des graisses non sap ainsi que de sa glycérine... Alors pourquoi rajouter de la glycérine à un savon (qui en contient déjà puisque home made) pour la lui retirer au final????

De même tout savon est un Tensio Actif (anionique)! rien ne sert de faire N manipulations d'un air savant si l'objectif est simplement d'obtenir un TA !

D'autre part, chauffer une graisse avec de l'alcool pour ensuite la saponifier ne sert à rien :
1er cas, la chauffe n'a pas occasionné d'estérification, l'alcool va alors s'évaporer puisque la fct alcool ne va pas être protégée par l'estérification (soit pendant cette chauffe, soit pendant la sap), l'alcool n'apportera rien et est gaspillé
2ème cas, l'estérification a eu lieu... si on saponifie un ester, on obtient l'alcool et l'acide de départ (réactions inverses!), donc une étape pr perdre du temps et de la soude

[edit du 4 avril : on me rapporte qu'une explication a été donnée, à savoir que la cire d'abeille n'étant pas soluble ds l'eau, on utilise l'alcool comme solvant qui disparaîtrait en fin de réaction--> ça rejoint le premier cas, où l'estérification n'a pas lieu et où l'alcool n'apporte rien (gaspillé). Que je sache, les huiles qu'on saponifie ne sont pas plus solubles dans l'eau et on se passe d'alcool pour les saponifier ! En effet nombreux sont ceux qui ont déjà saponifié de la cire d'abeille ds leurs savons sans avoir à ajouter de l'alcool (plus cher que l'eau lol). Un exemple intéressant et plus rigoureux (et antérieur! ;) )de cire d'abeille saponifiée pour donner un émulsifiant @pimulse de Lolitarose
Je serais curieuse qu'on m'explique pourquoi rajouter de la glycérine dans un produit qui en contenait déjà et auquel on va faire subir un relargage pour le priver de glycérine... ou ttes les autres incohérences.
Je n'attaque personne, quand on voit des incohérences, il est normal de les relever et de vouloir expliquer... Nombreux ont été ceux qui ont vu ces incohérences et m'ont interrogée sur le sujet, d'où l'explication ici pour ceux qui souhaitent comprendre. Pour les autres qui n'en ont pas la volonté (ou les facultés mentales) je ne m'oppose pas à ce qu'ils continuent de suivre des recettes saugrenues, mais j'ignorais que pour des raisons dogmatiques, la remise en question de recettes était à proscrire... qu'ils continuent à se gargariser d'avoir découvert le feu en employant un briquet, je continuerai à expliquer les choses :p ]


A l'inverse, si l'hydrolyse peut généralement être inversée par l'estérification, ce n'est pas le cas de l'hydrolyse basique qu'est la saponification. Donc rajouter de l'alcool à une graisse saponifiée (à moins de vouloir faire un savon transparent) ne sert pas à grand chose. Bien sûr puisqu'il reste un savon, il fonctionnera comme émulsifiant, mais en méthode de sap traditionnelle, on y parvient aussi bien pr moins de tps et moins d'ingrédients

Je sais que les choses compliquées peuvent fasciner et peuvent servir à se donner plus d'importance aux yeux des aveugles, mais quand elles sont inefficaces, il vaut mieux leur préférer les méthodes simples et utiles, surtout celles qu'on maîtrise.
C'est pourquoi il me semble important de chercher à comprendre, d'expliquer plutôt que de donner des "marche à suivre aveuglément"