Suivre, indiquez votre email

mardi 22 novembre 2011

Projet Magazine

Edit :
Je ne m'attendais pas à un tel enthousiasme et je vous en remercie !!
Nous sommes déjà nombreux, et ça devient difficile à gérer :/

Je pense que nous allons donc dans un premier temps travailler avec le groupe qui s'est formé.

Au fur et à mesure que nous déterminerons les besoins, nous pourrons peut être élargir ce groupe... au besoin, nous lancerons des appels plus spécifiques.
Il n'empêche que des collaborations seront possibles par la suite, que ce soit pr la publication d'articles ou autres...


Effectivement ça a rassemblé pas mal de monde, nous sommes déjà une petite trentaine. (pour des questions pratiques ça me semble suffisant) mais nous souhaitons un travail collectif, il sera fait appel à des contributeurs dont vous pourrez faire parite et il n'est pas impossible que l'investissement au sein de ce premier groupe n'évolue en libérant des places... Donc pour celles que ça interesse toujours, m'envoyer un mail perso, je crée une seconde liste... je vous recontacterai à la suite des évolutions :)




Je fais ici un appel à toutes les bonnes volontés qui seraient motivées pour s'investir dans la création d'un magazine consacré aux cosmétiques et savonnerie naturelles...



En effet, c'est un projet que j'ai en tête depuis longtemps (mais je le reléguais loin derrière d'autres priorités), et selon moi, ça manque dans notre domaine...



L'article qui a suscité mon coup de gueule d'hier (et nous sommes nombreuses à y avoir réagi de la même manière) montre à quel point il y a une ignorance et méfiance vis à vis de nos pratiques et l'urgence d'enfin mettre à disposition des infos fouillées, pointues !


qui permettent aussi bien au "curieux" d'aborder la question avec des informations suffisantes, qu'à l'initié de trouver des infos complémentaires.

Défendre nos valeurs par des articles objectifs et étayés.



Pour le moment rien n'est défini, que ce soit le support (web, papier...) ou le reste. Il y aurait besoin aussi bien de plumes, de cosméteuses averties, de personnes douées avec l'outil informatique, développer une charte graphique etc etc...

Toutes les compétences sont les bienvenues !! :)



Il faudrait dans un premier temps monter un groupe de réflexion pour recueillir les différentes propositions et visions de la chose.



Si vous êtes intéressé, laissez un commentaire ou adressez moi un mail à toutnaturellement@ymail.com


Liste provisoire du groupe de travail (merci de confirmer vos mail et d'indiquer un blog si vous en disposez)
:

- Alexia
- Babou16
- Célimène
- Celinaclau
- Coco
- Cookies
- Christelle
- Elle06
- FD
- Flore
- Françoise
- Josie
- Kaféé
- Karo
- Léa
- Licorne d'or
- Lilydine
- Lunalia
- Marie
- Misscaléa
- Murielle
- Nessie
- Puisseguin
- Vagabonde
- Vanda
- Violette

lundi 21 novembre 2011

Coup de geule

Un article moqueur, pour ne pas dire injurieux, nous qualifie péjorativement d'apprenties sorcières ne connaissant rien à l'activité qu'on pratique avec passion !
http://tambouilleusesetco.leforum.eu/t1645-Coup-de-gueule.htm?q=
(on peut y lire l'objet de notre coup de gueule)

J'invite celles qui ne l'ont pas encore fait à manifester leur mécontentement ici :
http://www.votrebeaute.fr/archive/2011/10/17/sommaire-novembre-2011.html


Voici ma réaction :

Que de clichés invraisemblables !
Bien sûr comme dans tout milieu, il peut y avoir des dérives et des personnes peu scrupuleuses (visiblement ce n'est pas l'apanage du « home made », et le journalisme est autant concerné ;) )

Non seulement l'article est clairement orienté, mais vous avez anticipé la critique évidente de « vendue à l'industrie cosmétique », en faisant mention par deux fois, bien sûr tournée en dérision. Si ce n'est pas un contre argument valable et fondé, c'est encore plus grave, vous faite preuve d'aveuglement (pour ne pas dire d'imbécilité et incompétence patentes !)

Les problèmes de santés posés par des cosmétiques sont bien plus souvent issus de l'industrie, dont des produits qui ont été rappelés par les autorités sanitaires...
Je vous invite à consulter ce document, issu du travail de plusieurs journalistes concernant les pb de santé liés aux produits destinés aux bébés commercialisés par des marques établies :
http://www.c2ds.com/downloads/thematiques/Revue%20de%20Presse%20C2DS%2018%20septembre%202008%20-%20national.pdf

Dans la cosmétique maison, s'il y a des dérives et incompétents, la majorité reste curieuse et s'informe largement avant l'emploi d'un quelconque actif/ingrédient. La qualité des matières premières est un critère majeur que respecte cette communauté (pour grande part).
Nombre d'entre nous ont des compétences et connaissances très poussées et sauraient vous dire comment isoler l'acide hyaluronique (en réalité très simple, même s'il faut maîtriser son environnement, procédés et bonnes pratiques de fabrication)
« La biotechnologie » est un nom pompeux, mais les connaissances élémentaires en chimie sont accessibles.
Vous me faites penser à Molière, faudrait-il des costumes et « diplômes » impressionnants pour assoir des connaissances largement partagées?
Sachez que tout de même, des médecins, pharmaciens, biochimistes etc sont partie intégrante de cette communauté et que la démarche de partage (gratuit) des connaissances est de vigueur dans ce milieu (quand à l'opposé, on voudrait déposer des brevets sur ttes les molécules que la nature nous offre).
Il y a évidemment quelques rares « imbéciles » qui se risquent à donner des recettes et modes opératoires plus que douteux, mais la minorité n'autorise pas à l'amalgame injurieux que vous faites.

Je suis pour ma part heureuse de voir mon entourage (famille et amis) disposer avec mes produits des solutions efficaces que les dermatologues n'ont pas su trouver à leurs problèmes durant des années (psoriasis, eczéma, acné sévère, cicatrices etc etc).
Je me réjouis de voir ces inconditionnelles de grandes marques (achetées en parfumerie de 30 à 200€ les 15ml) jeter ces produits pour ne plus appliquer que les miens, fabriqués humblement dans ma cuisine avec toutes les précautions nécessaires (stérilisation etc)

Les conservateurs naturels, qui ne sont autres que ceux employés par les marques bio, sont efficaces et permettent une conservation très longue !

Quant au pseudo avis d'expert sollicité, il est tout autant impartial que le votre. Mais j'ai du mal à croire qu'un expert ait pu dire des huiles essentielles «  on ne contrôle rien, on touille allègrement des huiles renfermant des principes très actifs » quand celles ci n'ont « d'huile » que le nom !
Les « huiles essentielles » ne sont pas des huiles ! Il existe par ailleurs des he dont on a retiré les « parties allergisantes », et la grande majorité des personnes élaborant leurs recettes connaissent et appliquent les mises en garde relatives à leur emploi (enfants, femmes enceintes, he photo-sensibilisantes etc)

Pour le concombre, sachez que l'huile de concombre est très employée et que l'actif mentionné est disponibles à celles qui le souhaitent ;)
Et appliquer un masque de « rondelles de concombre », même si ce n'est en rien représentatif des pratiques usuelles de celles et ceux qui élaborent leurs recettes, n'est en rien dangereux. Ce que les graines renferment ne se trouve pas dans la « chaire», mais l'inverse est aussi vrai (minéraux, vitamines... pour une composition plus détaillée http://www.aprifel.com/fiches,produits,impr.php?p=74).
De plus, ne serait-ce qu'appliquer un produit froid (sachet de thé, concombre, coton imbibé d'hydrolat de bleuet ou autres exemples de « recettes de gd mère » puisqu'ils vous sont chers) reste efficace pour les pb de micro circulation en agissant sur les capillaires...

Ce qui doit gêner, c'est qu'on puisse actuellement dépasser la qualité de la majorité des produits qui nous sont vendus « prêts à consommer » à coup de campagnes publicitaires, avec les petits moyens de particuliers soucieux de bien faire, du respect de l'environnement et de l'éthique

Bref, je rejoins les réactions que votre caricature a suscitées. Nous serons nombreux à ne pas (plus) lire votre prose mensongère !
Ah et un ptit mot d'une aïeule du même âge que la votre : « Il y a des personnes de sa génération -comme pour les suivantes- qui sont de parfaits imbéciles et qui tiennent des propos dont il ne faut pas tenir compte »