Suivre, indiquez votre email

mercredi 9 mars 2011

Coup de Gueule Contre les Supercheries

J'efface le contenu de ce message. Parce qu'il y a pu avoir dialogue (réponse des deux côtés)
Mon but en publiant était le partage du procédé d'estérification. Mon premier commentaire pour l'en prévenir aurait été mal interprété (le ton interprété comme tout autre que ce qu'il se voulait être)
Mais je trouve qu'il est dommage de polluer la blogosphère de manière stérile
Quand il vaut mieux continuer ds le sens du partage ;)

Par contre ce lien a bien sa place puisqu'interessant, le blog de lolitarose et son "lolisucre" http://web.me.com/lolitarose/La_cosm%C3%A9to_des_parisiennes/le_blog_de_lolitarose/Entr%C3%A9es/2010/7/4_Douceur_visage_au_lolisucre.html

23 commentaires:

  1. tiens, maintenant c'est le message de Chloé, qui te disais merci, qui a été effacé !
    ça s'en va et ça revient...c'est fait de tout petit rien...

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai pas vu le message de Chloé mais maintenant quand je poste, j'ai le reflexe capture d'écran! LOL
    Pis ça va devenir un petit jeu entre nous ! ;)

    RépondreSupprimer
  3. D'accord, merci !
    Commentaire n°43 posté par Caro aujourd'hui à 15h21


    Quoi, même pas un merci alors ? ;)

    C'est qd même grâce à moi !
    Commentaire n°44 posté par Célimène aujourd'hui à 16h41
    alors merci célimène !
    Commentaire n°45 posté par Chloé Aujourd'hui à 16h53

    RépondreSupprimer
  4. Ah merci, je sais pas qui tu es, mais c'est sympa de ta part !

    RépondreSupprimer
  5. rendons à César...

    RépondreSupprimer
  6. Suis loin d'être César, j'ai rien inventé, la chimie existe depuis bien avant ma naissance.
    Mais merci

    RépondreSupprimer
  7. Célimène, si je comprends ta colère, j'ai pour ma part décidé que la vilainie ne pouvait atteindre que ceux ou celles qui la pratiquent. Dès lors qu'on décide de publier sur des blogs publics, on s'expose au "pillage ou autre copiage" . Le plus souvent d'ailleurs, il s'agit d'échange et de partage et nous nous citons tous les uns les autres. Mais certains, comme dans la vraie vie, ont des attitudes différentes. Alors, en ce qui me concerne, je fais dans la blogosphère comme dans la vraie vie : j'ignore les gens qui ne méritent pas qu'on s y 'intéresse plus que ça et surtout, surtout JE RESTE ZEN.

    Cela étant dit, je souhaitais surtout apporter quelques précisions sur l'article auquel tu fais référence sur mon émulsifiant au sucre.
    Comme je l'explique dans le blog, je me suis inspirée de vieux ouvrages de parfumerie et j'ai expliqué que cet émulsifiant fait de sucre et d'un acide gras était sans doute l'ancêtre des sucro-esters, mais je ne le qualifie pas de sucro-ester , c'est d'ailleurs la raison pour laquelle je mets le terme entre guillemets.
    Je souhaitais apporter cette précision afin d'éviter les confusions. Je ne suis absolument pas chimiste et ma démarche, comme celle récente sur la cire saponifiée est dictée par la curiosité et l'expérimentation prudente.

    J'ai parcouru tes différents posts sur tes émulsifiants maisons et je te remercie d'avoir pris la peine de nous expliquer de manière très scientifique ce qu'était un émulsifiant, un sucro-ester, etc...

    Parce que je suis perfectionniste et très curieuse, oserais-je te demander de nous donner plus de précisions sur les proportions, le pas à pas...

    En tout cas bravo et merci pour ce travail et crois moi, fais toi plaisir en cosmétant et partageant dans la joie et la bonne humeur avec les innombrables blogueuses talentueuses et sympathiques et oublie le reste.

    RépondreSupprimer
  8. Lolitarose, tu as raison, de manière générale j'ignore ceux qui n'en valent pas la peine... Mais là je suis sortie de mes gonds, non pas parce qu'elle s'attribue le mérite mais parce que je trouve que c'est se foutre du monde que de véhiculer de fausses informations...
    M'enfin ...

    Désolée s'il y a confusion possible, j'éditerai demain concernant les "émulsines"

    en tout cas j'étais admirative du fait de ces essais, qui st les tiens, dc je te dis chapeau d'autant plus si tu ne te prétends pas chimiste ;)

    Pour les pas à pas, il vont venir pour les différents émuls du commerce ainsi que des fragrances...

    RépondreSupprimer
  9. Finalement l'important c'est qu'on ait envie de comprendre et d'expérimenter, le reste n'est qu'accessoire. J'attends donc avec impatience la suite de tes articles.

    RépondreSupprimer
  10. super, j'attends la suite; pas à pas...tuto...etc...j'aime ta réactivité !
    je m'étais déjà aperçue de son "sans-gêne", et de cette façon qu'elle a de s'approprier le travail ou réponses des autres !
    bon courage dans cette jungle; je crois en toi !...

    RépondreSupprimer
  11. Merci à vous !
    J'essaierai de m'y atteler et d'être la plus claire et précise possible...

    RépondreSupprimer
  12. Oui je suis impatiente moi aussi de voir tes pazapas!!! Par contre je suis retournée voir et tout a disparu cette fois!!

    RépondreSupprimer
  13. J'ai vu ça aussi. Ce matin, il y avait la "conversation" et maintenant plus rien.
    Je trouve dommage de ne pas faire une référence à ton travail, surtout qu'une amie chimiste qui l'épaule est souvent citée.
    En tout cas je suis bien contente que tu nous montres comment faire. Je ne sais pas quand je pourrais tester, mais ça me plairait bien d'essayer.
    Biz et merci pour ton partage de connaissances.

    RépondreSupprimer
  14. Merci Elisabeth !
    Peu importe le reste, si je vous suis utile !
    Qd tu voudras tester, n'hésite pas à poser des question si besoin, ici, sur le forum ou par mail...
    Porte toi bien ! biz

    RépondreSupprimer
  15. Céliminène, je découvre ton blog qui suscite fortement mon intérêt.

    Je mets ton blog dans mes favoris.

    RépondreSupprimer
  16. Bon, ben moi, je ne suis pas bien sûre de savoir de qui vous parlez, qui kakopité qui, etc ? Kicéképacitéoù ? Bref, vous pourriez m'expliquer, histoire que je suive aussi ?
    Par exemple en mp sur Céphée ...

    Je découvre le blog, je voudrais savoir où est le début et les toutes premières explications des bases (même si je pense avoir compris le principe) pour les néophytes non chimistes. merci !

    Coccinelle

    RépondreSupprimer
  17. Bah ça vaut pas la peine pr les "ptites histoires", pas gd intérêt

    il y a des pas à pas pour la cire émulsifiante n3 et ester de cire d'abeille publiés sous le nom de ces produits.

    Des "néophytes non chimistes" ont pu en faire, les pas à pas me semblent simple. Pour te répondre il me faudrait une question plus précise, ce que tu ne comprends pas, et je me ferai une joie de te répondre

    RépondreSupprimer
  18. Je crois que je me paume encore un peu sur ton blog. Parce que plus haut quelqu'un dit que tu as expliqué ce qu'est un sucro ester et aussi autre chose (émulsiifant ?) et ça, je n'ai pas vu.
    Pas vu non plus le pazapa sur la cire, je ne vois que le petit texte qi décrit le résultat en petites bulles. J'ai ppas fini de tout lire, de tout fouiller, il se peut qu'entre temps, je trouve.

    Pour la "petitistoire", c'est bien ce que j'avais cru comprendre bien qu'à moitié endormie. J'ai raté tous les épisodes avec les disparitions de commentaire. Zut, y avait d'l'ambiance alors, et j'ai tout raté ! Vaut mieux en rire, je crois, sinon, c'est bête à pleurer.

    J'ai toujours pas pris le temps d'aller lire la définition précise d'estérification ... mais je peux pas être partout à la fois.
    T'inquiète, des questions, j'en ai toujours plein et elles viendront.

    Cocc'

    RépondreSupprimer
  19. puisque tu as raté des épisodes, je remets qqs "morceaux choisis", les interventions de la chimiste sont entre guillemets

    Beh qqs échanges puisqu'ils ont en partie été supprimés et qui valent le détour pour que ceux qui ont qqs ptites notions de chimie, c'est à se tordre (rappel, Ilhame se prétend biochimiste, prof d'universié, dc avec thèse et recherches ! Lol


    Commentaire n°66 posté par ilhame le 02/02/2011 à 17h36
    "je suis d'accord. c'est le sucre d'ac stéarique de cristinou si on applique la terminologie de la chimie.
    pour la saponification, c'est une estérification qui dans le cas du savon se fait par hydrolyse basique.
    par contre tte hydrolyse basique n'est pas une estérification. l'hydrolyse basique aboutit généralement à la formation des sels qui ne sont pas  forcément des esters.
    l'estérification est une association d'un acide avec un alcool et en saponication la fonction alcool ( -OH )est portée par le NaOH qui une base
    si on prend l'ac stéarique at l'alcool cétylique on obtient le stéarate de cétyle ( une cire) qui est un ester , on ne parle pas dans ce cas d'hydrolyse basique . la fonction alcool est portée par alcool gras est non pas par une base
    alors que l'hydrolyse basique se fait systématiquement par une base
    le savon est une exception  parmi d'autres puisque c'est un sel d'ac gras et c'est pour cela qu'on parle d'hydrolyse basique mais fondamentalement c'est une estérification. une nuance mais qui apporte l'ambiguïté"

    RépondreSupprimer
  20. Commentaire
    n°67 posté par Célimène le 02/02/2011 à 18h35
    « je suis d'accord. c'est le sucre d'ac stéarique de cristinou si on applique la terminologie de la chimie. » → voilà, c'est ce sur quoi portait mon désaccord...
    « pour la saponification, c'est une estérification qui dans le cas du savon se fait par hydrolyse basique. » →pas du tout, la saponification est la réaction inverse de l'estérification !
    « par contre tte hydrolyse basique n'est pas une estérification. l'hydrolyse basique aboutit généralement à la formation des sels qui ne sont pas forcément des esters. » → même commentaire, jamais prétendu que l'hydrolyse basique (saponification) soit une estérification...
    « l'estérification est une association d'un acide avec un alcool et en saponication la fonction alcool ( -OH )est portée par le NaOH qui une base » → pour l'estérification, il s'agit de la condensation d'un alcool sur un acide carboxylique or dans la saponification, il n'y a pas condensation, on retrouve en fin de réaction alcool (glycérol)+ carboxylate (exp stéarate)
    « si on prend l'ac stéarique at l'alcool cétylique on obtient le stéarate de cétyle ( une cire) qui est un ester , on ne parle pas dans ce cas d'hydrolyse basique . la fonction alcool est portée par alcool gras est non pas par une base » Effectivement ! Il serait d'ailleurs difficile de parler d'hydrolyse basique puisqu'aucune base n'intervient !
    « alors que l'hydrolyse basique se fait systématiquement par une base » même commentaire, là on est d'accord !
    « le savon est une exception parmi d'autres puisque c'est un sel d'ac gras et c'est pour cela qu'on parle d'hydrolyse basique mais fondamentalement c'est une estérification. une nuance mais qui apporte l'ambiguïté » Cf les autres commentaires... L'estérification est la condensation d'un alcool avec un acide carboxylique quand la saponification (hydrolyse basique) est la transformation d'un ester de glycérol (= la graisse qu'on saponifie) en ion carboxylate et glycérol. Dans un cas on aboutit à un ester quand ds l'autre on part d'un ester !!
    Ces deux réactions sont totalement inverses, donc aucune ambiguïté ! Et la terminaison « ate » s'applique dans les deux cas...


    (La suite : qui a été supprimée)
    "La saponification est méthode de base pour faire un TP sur l’estérification.Avec mes étudiants, le protocole opératoire est d’étudier la qualité et la quantité du rendement d’une réaction ; la raison pour laquelle on part d’un produit pur avec une molarité bien déterminée." -->Ton protocole n'y change rien

    "On part d’un acide gras, généralement de l’ac oléique qu’on estérifie par le glycérol ce qui donne l’oléine pur
    L’oléine est ensuite hydrolysée par la soude pour avoir le savon et d’autres dérivés. Et c’est là que je te rejoins .Pour faire du savon chez soi on prend l’huile directement, on saponifie et le savon est fait."
    -->Heu chez soi,, dans ton TP, n'importe où, la saponification est la même réaction chimique, elle ne commence qu''au moment de l'hydrolyse (par la base forte) et se fiche que tu aies produit ton ester en labo ou que tu l'aies chez toi

    RépondreSupprimer
  21. "La première partie d’estérification n’a pas lieu puisque l’huile =esters d’ac gras-glycérol. On procède à l’hydrolyse basique directement."
    -->Pareil, aucun rapport avec la réaction en tant que telle la manière dont on a obtenu l'ester (ds ses placards ou produit en labo)
    Hum la saponification de l'oleine ou son hydrolyse n'a lieu qu'a partir du moment où on ajoute la base forte (NAOH ou KOH) que tu estérifies un produit pr ensuite le saponifier n'y change rien
    Ensuite tu parlais qd même de fonction alcool OH portée par NaOH pour expliquer que dans la saponification, ce qu'apporte l'alcool en estérification est apporté par NaOH (tjs ce OH) d'où le fait que ce soit la même chose,
    tu as bien dit que "pour la saponification, c'est une estérification qui dans le cas du savon se fait par hydrolyse basique" et que "l'estérification est une association d'un acide avec un alcool et en saponication la fonction alcool ( -OH )est portée par le NaOH qui une base"
    --> Pour NaOH le OH- est l'ion hydroyde apporté par l'eau dans une hydrolyse.
    Dans la saponification d'un acide gras, la fonction alcool est portée par le glycérol qui résulte de la sap, puisqu'à la base ce sont des esters de glycérol
    Donc la confusion que tu prétends faire n'a pas lieu d'être, qu'on saponifie un ester trouvé comme tel, on qu'on saponifie un ester qu'on a fabriqué. la saponification reste la même opération et ne prends pas en considération l'origine des produits mis en jeu !
    La sap à la maison ne prend pas en compte le procédé d'extraction des huiles, comme elle ne prend nulle part le procédé d'obtention des réactifs...

    RépondreSupprimer