Suivre, indiquez votre email

vendredi 1 avril 2011

Quelques idées reçues... FAUSSES !

Ce sujet fait suite à des commentaires et questions qu'on m'a laissés, dc qqs petits points, pas ts de la même importance...


1) Extrait Pépin Pamplemousse


Selon bien des fournisseurs, l'epp a des propriétés de "conservateur antibactérien et antifongique à large spectre, assure la conservation des préparations cosmétiques contenant une phase aqueuse (eau, hydrolat)" ...

Des tests ont été réalisés, d'une part avec les EPP commercialisés. Si la majorité avait effectivement de propriétés de conservateur, il a été trouvé ds celle-ci des conservateurs synthétiques (chlorure de benzalkonium, qui est un utilisé généralement comme antimicrobien synthétique dans les désinfectants et les produits de nettoyage, du chlorure de benzethonium, l'antibiotique triclosan, ou le encore du methylparaben. !!!)
lee chlorure de benzalkonium a pu être trouvé jusqu'à de 22% en poids de l'EPP, en dépit de son potentiel allergène et de sa toxicité.
Les EPP commerciaux qui ne contenaient pas d'additif synthétique (largement minoritaires) n'ont pas eu la moindre efficacité en tant que conservateur !
Pour l'étude, des extraits de pépin de pamplemousse ont été réalisés et testés, et ne présentaient pas davantage les propriétés vantées

Alors lorsqu'on vous vend de l'EPP, soit il est inefficace, soit il contient des produits chimiques dt on ne fait pas mention (éventuellement du paraben ! un comble pr ceux qui font justement le choix du naturel! lol)
sources :
ICI
ET LA
ENCORE UN
un dernier


2)Végétal / One voice / Bio

Ces trois points représentent clairement une importante part de marché. Les commerçants n'hésitent pas à en jouer

végétal--> prenons l'exemple de la glycérine, pr lequel beaucoup pensent être obligés de se fournir auprès des fournisseurs cosméto. Or en pharmacie, pour moins cher et ds la majorité des cas, la glycérine est végétale même si ce n'est pas mis en argument de vente
Pour s'en assurer, il suffit en commandant de demander l'origine du produit au pharmacien (c'est inscrit sur son catalogue pr commande, et il peut téléphoner au fournisseur pr s'en assurer).

one voice ---> depuis le 11 septembre 2004, fin des tests sur animaux de produits finis, et depuis le 11 mars 2009 fin des tests sur animaux non seulement des produits finis mais aussi des ingrédients qui les composent
(il existe toutefois des exceptions pour des produits dont on n'a pas déterminé la toxicité et auxquels on ne peut substituer une méthode alternative. Une date butoir a été fixée au 11 mars 2013 pour mettre un terme à ces exceptions et à tout test sur animal concernant les cosmétiques...
En gros, one voice ou pas, la majorité des produits cosmétiques que nous consommons ne sont pas testés sur animaux, d'une part parce que c'est interdit, d'autre part parce que la toxicité d'une bonne partie des ingrédients courants à déjà été testée ;)

Bio--> je ne m'attarderai pas sur le faible pourcentage de produits bio/produit fini que requièrent les labels...


3)Les émulsifiants maison, des recettes de fous!!

on me demandait si on obtenait un ester par saponification et effectivement j'ai vu pas mal de blogs reprendre des recettes pour le moins étranges

petit rappel : la saponification et l'estérification sont deux réaction inverses, alors pour obtenir un ester du commerce, on ne saponifie pas !!!

Autre chose connue de tous : tous les savons sont des émulsifiants.
on peut lire des recettes disant de faire fondre du savon avec de la glycérine, dy ajouter bcp de vinaigre (voir mon post sur l'acide stéarique), de récupérer le savon glycériné (auquel on aura ôté le stéarate correspondant à la proportion d'ac stéarique des huiles saponifiées qui donne en milieu acide un précipité d'acide stéarique)
Ensuite, on a la bonne idée de faire subir un relargage (méthode traditionnelle du savon de marseille) avec une solution saturée en sel... qui aura pour effet de précipiter le savon et de le priver des graisses non sap ainsi que de sa glycérine... Alors pourquoi rajouter de la glycérine à un savon (qui en contient déjà puisque home made) pour la lui retirer au final????

De même tout savon est un Tensio Actif (anionique)! rien ne sert de faire N manipulations d'un air savant si l'objectif est simplement d'obtenir un TA !

D'autre part, chauffer une graisse avec de l'alcool pour ensuite la saponifier ne sert à rien :
1er cas, la chauffe n'a pas occasionné d'estérification, l'alcool va alors s'évaporer puisque la fct alcool ne va pas être protégée par l'estérification (soit pendant cette chauffe, soit pendant la sap), l'alcool n'apportera rien et est gaspillé
2ème cas, l'estérification a eu lieu... si on saponifie un ester, on obtient l'alcool et l'acide de départ (réactions inverses!), donc une étape pr perdre du temps et de la soude

[edit du 4 avril : on me rapporte qu'une explication a été donnée, à savoir que la cire d'abeille n'étant pas soluble ds l'eau, on utilise l'alcool comme solvant qui disparaîtrait en fin de réaction--> ça rejoint le premier cas, où l'estérification n'a pas lieu et où l'alcool n'apporte rien (gaspillé). Que je sache, les huiles qu'on saponifie ne sont pas plus solubles dans l'eau et on se passe d'alcool pour les saponifier ! En effet nombreux sont ceux qui ont déjà saponifié de la cire d'abeille ds leurs savons sans avoir à ajouter de l'alcool (plus cher que l'eau lol). Un exemple intéressant et plus rigoureux (et antérieur! ;) )de cire d'abeille saponifiée pour donner un émulsifiant @pimulse de Lolitarose
Je serais curieuse qu'on m'explique pourquoi rajouter de la glycérine dans un produit qui en contenait déjà et auquel on va faire subir un relargage pour le priver de glycérine... ou ttes les autres incohérences.
Je n'attaque personne, quand on voit des incohérences, il est normal de les relever et de vouloir expliquer... Nombreux ont été ceux qui ont vu ces incohérences et m'ont interrogée sur le sujet, d'où l'explication ici pour ceux qui souhaitent comprendre. Pour les autres qui n'en ont pas la volonté (ou les facultés mentales) je ne m'oppose pas à ce qu'ils continuent de suivre des recettes saugrenues, mais j'ignorais que pour des raisons dogmatiques, la remise en question de recettes était à proscrire... qu'ils continuent à se gargariser d'avoir découvert le feu en employant un briquet, je continuerai à expliquer les choses :p ]


A l'inverse, si l'hydrolyse peut généralement être inversée par l'estérification, ce n'est pas le cas de l'hydrolyse basique qu'est la saponification. Donc rajouter de l'alcool à une graisse saponifiée (à moins de vouloir faire un savon transparent) ne sert pas à grand chose. Bien sûr puisqu'il reste un savon, il fonctionnera comme émulsifiant, mais en méthode de sap traditionnelle, on y parvient aussi bien pr moins de tps et moins d'ingrédients

Je sais que les choses compliquées peuvent fasciner et peuvent servir à se donner plus d'importance aux yeux des aveugles, mais quand elles sont inefficaces, il vaut mieux leur préférer les méthodes simples et utiles, surtout celles qu'on maîtrise.
C'est pourquoi il me semble important de chercher à comprendre, d'expliquer plutôt que de donner des "marche à suivre aveuglément"

43 commentaires:

  1. Je suis étonnée pour ce que tu dis sur l'EPP. Je ne l'utilise pas car il était plus cher que celui que j'utilise, mais je sais qu'il y a beaucoup des gens que le fait... C'est vrai que l'information n'a pas de prix

    RépondreSupprimer
  2. Ca m'a également étonnée quand une amie (médecin) m'en a parlé... Je ne l'utilisais pas parce que je lui ai préféré d'autres conservateurs, mais quand j'ai cherché à vérifier, j'ai effectivement trouvé ces liens. On a également évoqué la "légende de la mémoire de l'eau" ;)

    RépondreSupprimer
  3. Merci Célimène pour toutes ces précisions très utile, pourquoi faire compliquer quand on peut faire simple lol, je pense qu'il faut toujours faire des recherches avant de suivre aveuglément les recettes que l on peut trouver sur le net, moi j'ai de la chance car tu es toujours là pour m'expliquer clairement les choses, merci encore mon amie

    RépondreSupprimer
  4. Merci ma coco, tu sais il n'y a pas de quoi !! Tu es de loin très dispo et serviable avec tout le monde, j'ai bcp de chance de t'avoir pr NSP et surtt amie

    Le pb, c'est que l'information circule vite et sans vérification, les erreurs sont rerpises, prolifèrent et deviennent de fait la seule version transmise...

    RépondreSupprimer
  5. Ca craint vraiment ce truc avec l'EPP. Je le conservais pour les produits que je fais pour mon bébé. Du coup j'ai plus trop envie de l'utiliser...
    Je n'avais posté encore aucun commentaire du coup j'en profite pour te féliciter de la qualité de ton blog. C'est toujours un plaisir pour moi qui était littéraire d'avoir un décryptage des actions chimiques de nos produits... merci.

    RépondreSupprimer
  6. Il y a d'autres conservateurs vraiment naturels qui conviendraient à ton bébé... Heureusement ! Il a quel age? Et merci pr ton commentaire ;)

    RépondreSupprimer
  7. 2 mois et demi, tout petit. Pour moi j'utilise l'ecoguard mais je voulais quelquechose de "plus doux" pour ma petite.. J'ai survolé l'article sur les conservateurs, je vais regarder de plus près..

    RépondreSupprimer
  8. ...j'aime bien ton blog, j'aime bien ce que tu écris...même si je n'arrive pas à tout suivre...
    bientôt des conservateurs maison ? tout simple !

    RépondreSupprimer
  9. ah non c'était pas un article c'était dans des commentaires.Je suis fatiguée...

    RépondreSupprimer
  10. Merci Anonyme!

    Chili, c'est vraiment tout petit effectivement !!! Si tu fais des savon maison, j'aurais tendance à te conseiller leur emploi (bon surgraissage, pas de fragrance), et si besoin un baume, pas besoin de conservateur ;)

    Les conservateurs dt je parlais en com' sont là :
    http://tout-naturellement.blogspot.com/2011/03/estersemuls-maison-tests-venir.html

    RépondreSupprimer
  11. Célimène, merci beaucoup pour cet article que je trouve extrêmement intéressant.

    Excellentes les explications sur la saponification et l'estérification.

    Oui, il est important de chercher à comprendre et je te remercie pour toutes tes explications qui sont un véritable cadeau.

    Ton blog représente pour moi la perche tendue quand on est en train de s'enliser dans le sable.

    Un énorme merci Célimène.

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour ces informations.
    ça fait un petit moment que je n'utilise plus l'EPP, depuis que je trouve d'autres conservateurs en fait !, je n'était pas convaincue de l'EPP, je comprends mieux pourquoi maintenant.
    Pour les emuls et les TA, je suis contente que tu nous expliques.
    Il y a des trucs qui ne me semblaient pas cohérentes, mais mon niveau en chimie ne me permet pas de tout décortiquer comme toi tu le fais.
    Un grand merci à toi !
    PS : j'ai enfin acheté l'alcool qui me manquait, je vais pouvoir me mettre aux abeill'emuls et autres. Youpi !

    RépondreSupprimer
  13. Oui je lui ferai un savon surgras pour la prochaine fois.
    Je vais regarder de plus près cette histoire de conservateur.

    RépondreSupprimer
  14. Merci pour vos commentaires !

    Colchique, toi même tu as une démarche très efficace, tous tes articles st intéressants, qui posent question (ou apportent des réponses claires) :)

    Elisabeth, n'hésite pas à demander si tu as besoin...
    J'ai hate de voir tes essais, commencer par la cire d'abeille c'est très bien ! La cire d'abeille est déjà un produit fabuleux, et transformée elle apporte bcp :)

    Chili, n'hésite pas non plus à poser des questions... Le savon maison a été très apprécié pr un bébé tout juste sorti de la maternité. ;)

    RépondreSupprimer
  15. Tout est dit
    Vérifier, réfléchir, trier et se souvenir de ses propres essais, bonheurs et déboires
    bref tirer leçon de tout
    Le naturel ayant le vent en poupe, on se doute bien qu'il aiguise l'appétit des marchands habituels
    Tes explications sont limpides même pour la litteraire que je suis

    RépondreSupprimer
  16. "Le naturel ayant le vent en poupe, on se doute bien qu'il aiguise l'appétit des marchands habituels", c'est tout à fait vrai... :/

    RépondreSupprimer
  17. Merci pour tout ce que tu apportes, c'est très précieux.

    Je n'ai jamais utilisé l'EPP et il faut toujours faire très attention quand on fait ses produits.
    Les règles d'hygiène doivent être très strictes. Bon, c'est hors sujet, tant pis !

    RépondreSupprimer
  18. Merci Irène !
    Tu as tout à fait le droit de faire du HS, c'est tjs intéressant ;)

    RépondreSupprimer
  19. Il est toujours important de comprendre les différents processus, surtout quand comme moi on n'est pas portée sur la chimie mais qu'on a l'esprit curieux. Alors, merci de nous aider grâce à ton blog.
    Tout l'intérêt de la blogosphère est de pouvoir échanger et partager. C'est grâce à cela que nous pouvons nous enrichir, que nous pouvons progresser aussi puisque les copinautes sont là aussi pour nous apporter leur expérience.
    L'important est que tout cela se passe dans le respect et la sérénité, pour le plus grand bonheur des cosméto-blogueuses que nous sommes.
    Alors, merci Célimène pour ce que tu apportes à la communauté des tambouilleuses maison.

    RépondreSupprimer
  20. J'aime beaucoup ton blog qui est très intéressant et pleins de bons renseignements. J'avoue ne pas toujours tout comprendre, mais ça c'est parce que je ne creuse pas ! (blonde et fainéante !!) Merci pour toutes ces infos.

    RépondreSupprimer
  21. Merci lolitarose.
    Le respect semble une notion étrangère à certains... Ton blog est intéressant tant du pt de vue du style que du contenu, je ne m'étonne pas qu'on s'en inspire (lolisucre ou @pimulse)...

    RépondreSupprimer
  22. Merci également poopie de ton commentaire, si tu souhaitais creuser davantage et qu'il te restait des incompréhensions, il ne faudrait pas hésiter à poser des questions ;)

    RépondreSupprimer
  23. merci pour tout ce partage

    RépondreSupprimer
  24. merci pour toutes tes explications. c'est les recettes de cristinou dont tu parle? j'étais nulle en science et tes explications m'aide beacoup. J'ai fait l'expérience des recettes originale et ta version, c'est vrai que ça ne change rien. c'est sympa de pouvoir comprendre et d'avoir des explications claires, même si j'aime quand même 100100plantes.
    Cybelle.

    ps : pour l'EPP je l'ai toujours utilisé sans problème jusqu'ici. comment ça ce fait qu'on en trouve facilement alors?

    RépondreSupprimer
  25. Merci pour ton commentaire.
    Les explications, il ne faut jamais hésiter à les solliciter !

    Pour l'EPP du commerce, d'après les études mentionnées, il peut très bien être efficace... à la condition qu'on lui ait adjoint des conservateurs synthétiques ! :/

    RépondreSupprimer
  26. Oooh,et dire que j'utilisais l'EPP,pensant mieux faire...Flûte alors,je file voir ton lien.
    Merci beaucoup pour toutes ces info interessantes

    RépondreSupprimer
  27. Merci Célimène pour ces explications claires et précises.

    RépondreSupprimer
  28. "qu'ils continuent à se gargariser d'avoir découvert le feu en employant un briquet"

    Super bien dit NSP lol

    RépondreSupprimer
  29. Merci de Ingrid et cookies de vos commentaires ! :)

    RépondreSupprimer
  30. Je viens souvent mais commente très rarement,toute intimidée que je suis :-) Pour l'EPP j'avais testé aux débuts de mes tambouilles (à l'époque où on ne trouvait que ça comme "conservateur") sans en être satisfaite. Voilà qui confirme ce dont je me doutais un peu, depuis que j'ai découvert l'association sorbate de potassium-benzoate de sodium que j'utilise en général.
    J'adore tes articles... et là, euh, ça fait un moment sans rien :-)
    No stress, c'était de l'humour !

    RépondreSupprimer
  31. Oui ça fait qqs temps que je n'ai rien ajouté, je suis absorbée par les tests et distraite par ces belles journées ensoleillées... :D
    "Intimidée", c'est moi qui devrait l'être chez toi ! ;)
    Pour les conservateurs, j'utilise les mêmes plus ac benzoique, acide salicylique... Mais les produits logona, lavera, primavera n'ont pour une bonne majorité que l'alcool + he (voire +vit E) comme système de conservation (l'alcool à partir de 20% ds une formule joue le rôle de conservateur)

    RépondreSupprimer
  32. Exact pour l'alcool à 20%
    Moi aussi, je suis distraite par les belles journées,mais je suis presque prête
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  33. rho moi ça se prépare doucement, je suis d'une lenteur ! :/
    Mais ne t'inquiète pas, je vais m'activer ;)
    bises

    RépondreSupprimer
  34. Ziza - pumbaa21 juin 2011 à 01:19

    Célimène,

    On se croise souvent toutes les 2 et j'avoue me ballader régulièrement sur ton blog fort instructif bien que je n'ai jamais laissé de commentaires...Voilà chose faite !!!!
    je te remercie pour tes explications claires qui me réconcilient avec la chimie, bien que je patauge parfois ....mais c'est normal ma tête est un véritable bazar...je vais devoir faire le néttoyage de printemps et changer mon unique neurone car il fatigue le pauvre avec toute vos recettes.
    En quelquesorte c'est aussi en cherchant à comprendre les choses que la cosméto home made avance...bien qu'il faille hélas trier les vérités des inepties !!!
    Merci célimène et contunue à nous faire découvrir tes cogitations...

    RépondreSupprimer
  35. Coucou Pumbaa, merci pr ton commentaire !
    "ma tête est un véritable bazar" ça, je pourrais très bien le dire de moi ;)
    et pr ton unique neurone, tu es bien injuste, j'aimerais que le mien soit en mesure de me produire un beau moule en acrylique ;)

    RépondreSupprimer
  36. Bonjour,
    J'ai découvert ce blog récemment et je le trouve très intéressant.
    Les questions soulevées dans cet article me parlent particulièrement car je me les suis posées aussi, mais je ne suis pas aussi sûre des réponses:
    1) l'EPP vendu dans de nombreux magasins bio et sur bien des sites de cosméto n'est pas très concentré. Celui d'AZ (je ne veux pas leur faire de pub mais c'est les seuls à donner des informations claires et précises sur le sujet) est à 60% et je n'en connais aucun autre qui arrive à ce pourcentage. L'article de Pharmazie en lien dit qu'ils n'ont trouvé aucune activité antimicrobienne aux extraits de Citrus paradisi, mais ils ne parlent pas Citrus grandis, qui est la variété utilisée par AZ.
    2) Les émulsifiants maison c'est passionnant, je m'y intéresse depuis peu, étant tombé sur le site 100% plantes depuis peu: j'ai justement trouvé la recette du SG simple, vraiment écologique (pas d'huile de palme ni de coco si on prend du savon d'Alep), et à 1ère vue correctement expliquée en commentaire: reaction incomplète entre les acides gras et la glycérine en excès pour former des mono- et di- glycérides d'acides gras. Je l'ai essayé mais difficile de dire si ça a réellement marché ou pas car effectivement savon ou glycérides, l'émulsion prend. Pour moi c'est une différence car le savon étant anionique il peut être irritant, surtout dans un produit qui ne se rince pas, or ce n'est pas le cas des glycérides. Du coup je suis toute embrouillée et ne sais plus quoi penser... (j'ai fait des études scientifiques mais les cours de chimie orga, ça remonte loin, très loin...)
    Bon, j'espère ne pas passer pour l'emmerdeuse de service, je suis vraiment intéressée par la réponse...

    RépondreSupprimer
  37. Bonjour,

    Pour ta première question je pense tout de même qu'aucun extrait de pamplemousse naturel n'est efficace comme conservateur
    Toutes les préparations (actifs liquides) que fait/vend az ne st bizarrement jamais conservées avec (on trouve d'autres conservaeurs comme l'ac benzoique etc)

    Pour la deuxème question, tu fais bien d'employer le "à 1ère vue correctement expliquée" Je ne connais pas la recette exacte dt tu parles mais nous sommes nombreux à relever d'innombrables erreurs... des incohérences élevées au rang de Vérité grâce au syllogisme.

    Bref, pour faire des émulsifiants qui ne st pas des savons et sans palme, il faut éviter les hydroxydes (soude ou potasse) et l'huile de palme ! ^^

    RépondreSupprimer
  38. Bon sang, si tu n'avais pas donné comme exemple l'@pimulse de Lolitarose, j'avoue que je serais toute perdue et que je ne saurais plus comment m'y prendre pour faire des émulsifiants.
    Dommage car je trouve que le blog de Cristine intéressant... J'aime beaucoup l'idée de faire ses émulsifiants sois même. Je serai plus critique en fouillant sur le Net.

    Remarque des recettes ça s'adapte, se transforme... D'où l'idée de partage et d'entraide entre blogueuse.

    Pour l'EPP, je m'en doutais... J'en ai acheté dernièrement et j'ai remarqué que mes produits n'avait pas une durée de vie très longue, malgré toutes les précautions d'hygiènes nécessaires et la qualité des ingrédients utilisés.
    Y aurait-il une autre utilité pour ce produit ? Quelles serait sa véritable place dans la conception de cosmétiques ???
    Mais j'y pense, je me suis acheté un déodorant à la pharmacie et le conservateur utilisé est de l'EPP... Quoi pensé ??

    RépondreSupprimer
  39. je ne dis pas que tt est à jeter, il y a en effet des choses intéressantes ds un domaine qu'elle maitrise mieux ... M'enfin, passons


    Pr l'EPP, bcp ont observé une conservation moins bonne...
    Pour ma part, je pense que sa place c'est l'argument marketing "naturel" qui rassure le client.
    Je m'avance peut-être mais je ne serais pas surprise que ds la liste d'ingrédients de ce déo compte qqs conservateurs naturels à usages multiples, ou encore que la formule n'en nécéssite pas (stick ou alcool ds les deux premiers ingrédients de la liste par exp, mais il en existe d'autres)
    Si tu peux, l'inci des ingrédients pourraient s éclairer

    RépondreSupprimer
  40. et bien c'est très intéressant tout ça !
    BIZ

    RépondreSupprimer